Maroc-UE : prolongation imminente de l’accord de pêche

Actualités

Le Maroc et l’Union européenne (UE) sont sur le point de parvenir à une prolongation de l’accord de pêche bilatéral qui permet à 119 navires européens de pêcher dans les eaux marocaines.
Cette prolongation, d’au moins un an, devrait intervenir après la fin de l’accord de 4 ans qui arrive à échéance le 27 février en cours. Les négociations entre le Maroc et Bruxelles pour la reconduction de cet accord achoppent sur la question de la zone de pêche du Sahara. La Commission européenne souhaite cette prolongation temporaire pour engager avec le Maroc un dialogue concernant les retombées de l’accord de pêche sur les populations riveraines des côtés sahariennes. Le Maroc a présenté des données à ce sujet, qui ont été bien accueillies par la Commission européenne. Maria Damanaki, la commissaire à la pêche a affirmé à ce sujet que Rabat a « transmis des données concrètes concernant les impacts de l’accord de pêche sur les populations de la région saharienne ».

En tout cas, cette prolongation qui devrait être entérinée le 18 février, constitue un véritable soulagement pour les pêcheurs espagnols, qui sont les plus grands bénéficiaires de l’accord de pêche Maroc-UE. Sur les 119 navires de pêche européens, l’Espagne en compte 100. Pour l’accord 2007-2011, Bruxelles a versé une contrepartie de quelque 144 millions d’euros qui ont bénéficié aux activités de pêche au Maroc. Un apport financier qui a renforcé la filière marocaine de la pêche en participant à un ambitieux programme baptisé Halieutis. Avec ce plan, le Maroc veut passer d’une production halieutique d’environ 1 million de Tonnes actuellement à 1,6 d’ici 2020. Au Maroc, qui dispose d’un littoral de plus de 3000 km répartis sur sa façade méditerranéenne et sa côte atlantique, la pêche est un enjeu d’avenir. Il emploie 170.000 personnes pour un chiffre d’affaires de près de 1,5 milliard d’euros, réalisé essentiellement à l’export.

 

Laisser un commentaire