Sahara- Parlementaire européen : la solution doit être trouvée « dans le cadre des Etats existants »

Actualités

Le parlementaire européen Martin Schultz, a donné le ton sur la tendance prévalant au sein du Parlement européen (PE) en affirmant que la solution à la question du Sahara Occidental devait être trouvée « dans le cadre des Etats actuels existants » dans la région. Le député européen a défendu la solution d’une « autodétermination dans le cadre des structures qui existent ». La déclaration du président du groupe de l’Alliance progressiste des socialistes et démocrates au PE traduit la conscience des parlementaires européens du danger que représenterait la création artificielle d’un Etat non viable dans la région.

Une région menacée aujourd’hui par le péril d’Al Qaïda au Maghreb Islamique (AQMI), qui prolifère précisément à cause de l’impuissance des Etats sahéliens à contrôler leurs vastes territoires désertiques. C’est dans ce sens que Martin Schultz, qui est pressenti pour être élu président du Parlement européen en 2012, a insisté sur la « responsabilité commune » de l’Europe et des pays du Maghreb et du Sahel à « agir ensemble » afin de lutter contre la menace terroriste dans la région. L’Europe doit soutenir ces Etats dans leur lutte contre le terrorisme, a-t-il dit. Pour ce qui est de la coopération entre le Maroc et l’Union européenne, le parlementaire de la gauche démocratique du PE a loué l’excellent niveau des relations entre les deux parties. « Le Maroc est le pays le plus proche de l’Europe et nous pouvons approfondir davantage notre coopération dans tous les domaines, économique, social, scientifique, culturel et de sécurité. C’est primordial », a souligné Martin Schultz.

 

Laisser un commentaire