Maroc- Espagne: lutte conjointe contre la criminalité transfrontalière

Actualités

Le Maroc et l’Espagne, deux pays qui par leurs positions géographiques, font la jonction entre l’Europe et l’Afrique et relient le nord et le sud de la méditerranée, veillent à ce que cette contiguïté s’accompagne de relations de collaboration durables. C’est le sens à donner à l’installation, dans les aéroports internationaux de Casablanca et de Madrid, d’officiers de liaison représentant les services de police des deux pays. Cette démarche, qui fait suite au mémorandum d’entente signé le 16 novembre 2010 à Madrid, entre les ministres de l’intérieur des deux gouvernements, a pour objectif premier de renforcer la coopération sécuritaire bilatérale.

Il s’agit tout particulièrement de mieux coordonner la lutte contre la criminalité transnationale organisée. Surtout que les deux pays se situent de part et d’autre du détroit de Gibraltar, un point de passage parmi les plus fréquentés au monde.

Ainsi, les officiers constitueront, de chaque côté, des canaux de communication pour les échanges d’information. Ils devraient permettre une meilleure réactivité aux différentes menaces criminelles transfrontalières. Les services des deux parties disposeront d’une plus grande marge d’anticipation, que ce soit en matière de lutte contre le trafic de stupéfiants, des projets terroristes ou de la lutte contre les tentatives de migration clandestine. Cette collaboration efficace qui s’étend aux autres domaines de la coopération bilatérale, illustre la confiance existant entre les autorités des deux pays. Une confiance réciproque qui a été soulignée par Elena Valenciano, membre de la Chambre des députés espagnole, en insistant sur le caractère «stratégique» des relations tissées entre le Maroc et l’Espagne.

Laisser un commentaire