La diplomatie parlementaire au service du partenariat Maroc-UE

Actualités

Le rôle de la diplomatie parlementaire dans la consolidation des relations privilégiées tissées entre le Maroc et l’Union européenne, sont actuellement au centre d’entretiens à Bruxelles entre responsables marocains et européens.
L’activation du rôle de la Commission mixte parlementaire Maroc-UE, dont la constitution remonte au mois de mai 2010 à Bruxelles, a ainsi figuré en tête des entretiens de Cheikh Biadillah, le président de la Chambre des conseillers, la Chambre Haute du parlement marocain, avec des responsables de la Commission et du Parlement européen. Les deux parties ont insisté sur l’importance de cette commission mixte parlementaire comme instrument pour la dynamisation du statut avancé dont bénéficie le Maroc. Il s’agit aussi d’un moyen efficace pour la promotion du partenariat entre le Maroc et l’UE.

Les réformes entreprises au Maroc à tous les niveaux ainsi que le projet de régionalisation élargie et son impact sur la promotion de la démocratie locale et le développement durable, ont été également passés en revue à cette occasion.
Les deux parties ont aussi évoqué les menaces terroristes qui pèsent sur le Maghreb et la zone sahélo-saharienne, dans la foulée des prises d’otages et exécutions de ressortissants européens qui se sont produites récemment. Le président de la 2ème Chambre marocaine a, dans ce sens, relevé le danger croissant que représente la multiplication des opérations d’Al Qaida au Maghreb islamique (AQMI). Cette menace ne concerne plus seulement les pays du Sahel et du Maghreb, mais également leur voisinage européen. Pour Biadillah, « les Européens sont conscients de l’existence de cette mouvance et de ses prolongements éventuels en Europe ».

 

Laisser un commentaire