Sénat Français : le Maroc en passe de réussir sa modernisation

Actualités

Les pouvoirs publics marocains ont fait « le pari de créer un Maroc moderne, tolérant, ouvert sur le monde et en premier lieu sur l’Europe. Le pari est en train de réussir : la société marocaine se transforme et se modernise ». Ce constat n’est pas tiré d’un bilan établi par le gouvernement marocain. Ce sont les conclusions d’un rapport du Sénat français, rendu public à Paris suite à un voyage d’études effectué au Maroc par un groupe de sénateurs français. Le changement observé par les élus français concerne les différents secteurs de la société et de l’économie. Dans le domaine politique, le « respect du calendrier électoral, l’alternance, les réformes institutionnelles ont marqué cette décennie ».

Le rapport relève aussi les importantes réformes législatives introduites en matière de Code de la famille, du travail, des droits de l’homme. Au niveau économique et social, les efforts déployés au cours des dix dernières années n’ont pas été moins payants. Les projets d’infrastructures en ports, autoroutes et en investissements massifs dans le secteur touristique ont été soutenus par une « vaste politique de développement social ». Pour les sénateurs français, l’initiative nationale pour le développement humain (INDH), lancée en 2005 est destinée à « agir plus sur les causes que sur les effets des difficultés sociales ». Cela s’est traduit par des projets de proximité, axés sur la lutte contre la pauvreté et l’exclusion et un plus grand accès des régions éloignées aux services d’eau et d’électricité. En l’espace de dix ans, le Maroc a connu « un vaste mouvement de démocratisation, de développement de ses infrastructures, de croissance économique et sociale » qui sont « autant de signes forts et profonds de cette évolution », note le rapport des sénateurs français.

 

Laisser un commentaire