Maroc-BAD : prêt de 300 millions d’euros pour le renforcement du réseau ferroviaire

Actualités

Après le projet de TGV Tanger-Casablanca qui a été récemment mis sur les rails, le Maroc continue sur sa lancée par le renforcement des lignes ferroviaires classiques. A cet effet, il vient de bénéficier d’un substantiel prêt de 300 millions d’euros concédé par la Banque africaine de développement (BAD). Ce prêt, « le plus important jamais accordé au Maroc » par la BAD, devrait contribuer à une augmentation substantielle de capacité de l’axe Nord-Sud Tanger-Marrakech.

Il s’agit de « l’un des projets structurants marocains pour faire face à la croissance de trafic », selon la Banque Africaine. Le projet qui devrait voir le jour en 2016, se fixe pour objectif d’améliorer la fluidité du trafic et des fréquences des navettes et des trains de fret. Avec un coût global de 438 millions d’euros, ce projet est « une composante majeure du programme national d’investissements ferroviaires » qui se chiffre à plus de 1,1 milliard d’euros pour la période 2010-2015, précise la BAD. Signe de la confiance de longue date établie entre le Maroc et l’institution financière africaine, le Royaume arrive en tête des pays bénéficiaires des prêts de la BAD, dont le siège est basé à Tunis. En tout, l’institution a financé 112 projets au Maroc pour un montant de 6,3 milliards d’euros. Rien que pour 2010, la BAD a participé à 21 opérations au Maroc pour près de 2 milliards d’euros.

 

Laisser un commentaire