Maroc – UE : un nouvel apport financier de 70 millions d’euros à titre d’appui à la politique agricole

Actualités

Le secteur agricole marocain vient de recevoir un nouveau coup de pouce européen. Aux termes d’une convention de financement du programme d’appui à la politique sectorielle agricole d’un montant de 70 millions d’euros, soit 770 millions de dirhams (MDH), a été signée vendredi à Rabat, par le Maroc et l’Union Européenne (UE). Le nouvel apport financier européen devrait également contribuer en partie à la mise en œuvre du Plan Maroc Vert (PMV) en particulier son pilier 2 portant sur le secteur de l’agriculture solidaire. Le programme d’appui de l’UE à la politique sectorielle agricole marocain, d’une durée de trois ans, cible en particulier les régions du Draâ, de l’Oriental, Boulemane et le Tafilalet. Il a pour objectif la mise à niveau progressive des filières de la viande rouge ovine, du palmier dattier, de l’oléiculture et des autres produits du terroir notamment la truffe.

Les résultats escomptés du nouvel appui financier européen au Maroc, consistent en l’amélioration de la production, de la qualité des produits transformés et de la résilience environnementale, l’augmentation des revenus des producteurs et l’accroissement des offres d’emploi. Au Maroc, ce secteur est retenu comme l’un des secteurs prioritaires, puisqu’il regroupe à lui seul quelque 800.000 exploitants agricoles, soit environ 3 millions de ruraux et touche environ 10 pc de la surface agricole utile du pays. L’appui de l’UE devrait contribuer, selon le grand argentier du Royaume, Salaheddine Mezouar, à la concrétisation des objectifs du PMV, notamment son pilier 2, dont le coût global est estimé à 20 milliards de DH. Deux ans après son lancement, le PMV offre désormais plus de visibilité aux acteurs nationaux et internationaux, comme l’explique le ministre de l’Agriculture, Aziz Akhannouch, un des signataires de la nouvelle convention aux côtés de Mezouar et du Chef de la délégation de l’UE à Rabat, Eneko Landaburu. Pour Landaburu, le PMV procède d’une démarche équilibrée, ambitieuse et cohérente, ayant pour objectifs notamment la modernisation de la compétitivité du secteur.

 

Laisser un commentaire