Les promoteurs immobiliers andalous attirés par un marché marocain prometteur

Actualités

L’immobilier au Maroc n’intéresse pas uniquement les professionnels nationaux, mais il également convoité par des investisseurs espagnols et étrangers. C’est du moins la prémonition recueillie lors d’une journée d’information tenue mardi à Séville, autour du thème : « Architecture et ingénierie au Maroc : tendances et opportunités de collaboration ».
Encouragés par le statut avancé dont jouit le Maroc et la proximité géographique, quelques 200 professionnels andalous ont répondu présent à ce rendez-vous d’affaires. Avec la crise et le marasme qui pénalisent plusieurs secteurs clés de l’économie espagnole dont celui du BTP, bon nombre d’investisseurs espagnols sont très tentés par l’idée de traverser le détroit de Gibraltar pour se frayer une place sur le marché marocain très prometteur.

Organisée à l’initiative du département de l’économie, l’innovation et la science de la Junta andalouse en collaboration avec l’agence de promotion du commerce international de la communauté autonome d’Andalousie (EXTENDA), la rencontre avait pour objet surtout d’informer les promoteurs andalous sur les opportunités d’affaires au Maroc et les conditions d’investissement. Le séminaire a été animé par des professionnels, experts et techniciens marocains de la construction et de l’ingénierie. Trois principaux thèmes ont été traités à savoir « le développement urbanistique dans la région Marocaine de l’Oriental et les opportunités pour les architectes andalous », « le secteur de l’ingénierie et la consultance au Maroc : les voies de la collaboration entrepreunariale » et enfin « l’architecture au Maroc et les opportunités de collaboration entre architectes des deux rives ». Avec un taux de croissance économique annuel de 5 pc en 2010 et 2011, le Maroc constitue, selon EXTENDA, un « marché prioritaire » pour les entreprises andalouses souhaitant étendre leurs activités à l’international.
De même, le secteur du bâtiment et des travaux publics, l’un des piliers de la croissance au Maroc, offre d’intéressantes opportunités d’affaires. Le Maroc prévoit le lancement de grands projets d’infrastructure touristiques et la construction de 15 nouvelles villes à l’horizon 2020. L’intérêt des entreprises andalouses au marché marocain s’explique aussi, selon l’agence EXTENDA, par la hausse exponentielle des exportations andalouses à destination du Maroc avec un bond de 83 pc depuis 2004. La valeur des exportations du secteur de la construction andalou à destination du Maroc a atteint près de 44 millions d’euros pour la seule période de janvier à août dernier, soit une hausse de 10 pc par rapport à la même période de l’année dernière. La proximité géographique constitue elle aussi, un facteur incitatif déterminant pour les investisseurs espagnols qui cherchent à fructifier leur argent en dehors du Royaume ibérique.

 

Laisser un commentaire