Banque Mondiale: soutien aux programmes de développement humain au Maroc

Actualités

Les programmes de développement en cours au Maroc sont suivis de près par la Banque Mondiale, dont la directrice générale, Sri Mulyani Indrawati était à Rabat le 23 novembre. Avec le ministre marocain des finances, elle a passé en revue le partenariat étroit concrétisé par l’engagement de la Banque Mondiale dans l’accompagnement d’importants projets dans le Royaume.
La résilience de l’économie marocaine et la poursuite des réformes en dépit du contexte international de crise ont été soulignées à cette occasion. Le partenariat Banque Mondiale-Maroc porte essentiellement sur des programmes stratégiques pour améliorer la compétitivité de l’économie marocaine. Mais, un intérêt spécifique est porté au programme marocain INDH (Initiative nationale pour le développement humain).

La BM a qualifié ce plan de « programme de développement communautaire le plus important mis en place dans la région Moyen-Orient et Afrique du Nord ». Avec ses quelque 5 millions de bénéficiaires au Maroc, l’INDH est aussi « l’un des programmes communautaires les plus vastes au monde ». Aux côtés de plusieurs bailleurs de fonds qui ont soutenu l’INDH, la Banque mondiale a apporté une contribution de 100 millions de dollars sur un budget total de 1,2 milliard de dollars.
Mais le grand défi consiste à assurer la pérennité des activités génératrices de revenus créées par les populations locales au niveau individuel et communautaire grâce à l’INDH, estime la BM. C’est pourquoi la Banque a intégré un processus de larges consultations, auxquelles ont été associés des ONG, des jeunes, des académiciens… Pour la BM, « ces rencontres ont permis un échange de vues riche et constructif et l’engagement dans un dialogue libre et ouvert, relativement unique dans la région du Moyen-Orient et de l’Afrique du Nord ».

 

Laisser un commentaire