Un nouvel apport financier de l’UE pour la dépollution industrielle au Maroc

Actualités

La mise à niveau de tous les secteurs est de mise au Maroc, le statut avancé oblige. L’Union européenne (UE) va débloquer 50 millions d’euros pour le financement en partie, du programme national d’assainissement (PNA) et de dépollution industrielle au Maroc. La convention de financement a été signée mercredi à Rabat, par des membres du gouvernement marocain et l’ambassadeur, Eneko Landaburu, chef de la délégation de l’UE au Maroc. Pour atteindre un taux de raccordement global au réseau d’assainissement de 80% en milieu urbain, contre 70% actuellement

et de réduire la pollution engendrée par les eaux usées d’au moins 60 pc, l’Etat marocain prévoit une enveloppe de quatre milliards d’euros. Ce programme prévoit aussi d’améliorer l’accès à l’assainissement pour 200.000 bénéficiaires issus des catégories sociales les plus démunies et de construire 25 stations d’épuration des eaux usées. Pour Eneko Landaburu, la présente convention, permettra d’aborder une problématique environnementale très sensible à travers le soutien à un mécanisme de dépollution industrielle et un appui à la politique d’assainissement liquide du Royaume. Rappelant que l’UE a soutenu le secteur de l’eau et de l’assainissement au Maroc et les réformes qui l’accompagnent depuis 1998, Landaburu a précisé que le PNA permettra le renforcement d’un mécanisme incitatif volontaire de dépollution industrielle et aidera à la réalisation effective du principe « pollueur-payeur » instauré par la loi marocaine sur l’eau. Outre ce nouvel appui financier de l’UE, auquel s’ajouterait un montant de 10 millions d’euros au titre de la Facilité d’investissement pour le voisinage, ce programme bénéficie également de l’appui de l’Agence française de développement, de la Banque allemande de développement (KFW), de la Banque européenne d’investissement, de la Banque mondiale, de la Banque africaine de développement et de l’Agence japonaise de coopération internationale (JICA). Le soutien de l’UE au Programme National d’Assainissement s’élève actuellement à 880 MDH, y compris un don additionnel de 330 MDH, obtenu par le Maroc en 2008 pour son programme « assainissement et appui institutionnel ». Le PNA répond selon les deux partenaires, aux défis liés au Statut Avancé entre le Maroc et l’UE, en appuyant la convergence progressive de la législation du Maroc vers la législation environnementale de l’UE, en particulier la mise en œuvre du principe pollueur-payeur, et la réforme des systèmes de tarification et des mécanismes de financement du secteur de l’eau pour un meilleur et durable service aux usagers. Les effets bénéfiques du Statut Avancé conclu en octobre 2008, commencent ainsi à prendre forme lentement mais surement.

 

 

 

Laisser un commentaire