Exposition : « Le Maroc et l’Europe: six siècles dans le regard de l’autre » à Bruxelles

Actualités

Bruxelles accueillera bientôt une grande exposition sur les relations entre le Maroc et l’Europe, destinée à mettre en avant les multiples facettes des liens durables noués entre le Royaume et l’Europe au cours des derniers siècles. Intitulée « Le Maroc et l’Europe: six siècles dans le regard de l’autre », l’exposition sera organisée un mois durant, du 14 octobre au 14 novembre, à l’initiative conjointe du Centre de la culture judéo-marocaine (CCJM) et du Conseil de la communauté marocaine à l’étranger (CCME).
En raison de l’ampleur du thème embrassé et de la période considérée, les initiateurs de la conférence ont délibérément fait le choix de mettre l’accent sur les relations tissées avec la France, l’Espagne, l’Angleterre et les Pays-Bas.

Les relations avec la Belgique ne sont pas en reste, en raison essentiellement de l’importance de la communauté marocaine établie en Belgique. Autre raison, le Centre de la culture judéo-marocaine, l’un des initiateurs de l’exposition, a son siège à Bruxelles. D’ailleurs, son directeur, Paul Dahan, y vit depuis longtemps années. Natif de Fès dans les années 50, ce psychanalyste est un passionné de la mémoire du judaïsme marocain et un collectionneur invétéré. Il s’est surtout fait connaître par ses expositions en Europe et aux Etats-Unis sur le judaïsme marocain.
L’exposition met en parallèle l’imaginaire des Européens entrés en contact avec le Maroc et le regard porté par les Marocains sur le monde occidental. Le tout décliné dans des rétrospectives photographiques, débats, ateliers, films, concerts, etc. L’objectif est de jeter la lumière sur les procédés d’échange développés de part et d’autre, pour mieux comprendre les situations et les évolutions convergentes entre le Maroc et l’Europe. Après Bruxelles, l’exposition atterrira à la Bibliothèque Nationale du Royaume du Maroc à Rabat, du 24 novembre au 31 décembre, avant de s’envoler de nouveau vers l’Europe : Anvers, Séville, Paris, Londres et Amsterdam. Enfin, l’exposition traversera l’Atlantique pour s’offrir au regard de New York.
Bruxelles accueillera bientôt une grande exposition sur les relations entre le Maroc et l’Europe, destinée à mettre en avant les multiples facettes des liens durables noués entre le Royaume et l’Europe au cours des derniers siècles. Intitulée « Le Maroc et l’Europe: six siècles dans le regard de l’autre », l’exposition sera organisée un mois durant, du 14 octobre au 14 novembre, à l’initiative conjointe du Centre de la culture judéo-marocaine (CCJM) et du Conseil de la communauté marocaine à l’étranger (CCME). En raison de l’ampleur du thème embrassé et de la période considérée, les initiateurs de la conférence ont délibérément fait le choix de mettre l’accent sur les relations tissées avec la France, l’Espagne, l’Angleterre et les Pays-Bas. Les relations avec la Belgique ne sont pas en reste, en raison essentiellement de l’importance de la communauté marocaine établie en Belgique. Autre raison, le Centre de la culture judéo-marocaine, l’un des initiateurs de l’exposition, a son siège à Bruxelles. D’ailleurs, son directeur, Paul Dahan, y vit depuis longtemps années. Natif de Fès dans les années 50, ce psychanalyste est un passionné de la mémoire du judaïsme marocain et un collectionneur invétéré. Il s’est surtout fait connaître par ses expositions en Europe et aux Etats-Unis sur le judaïsme marocain.
L’exposition met en parallèle l’imaginaire des Européens entrés en contact avec le Maroc et le regard porté par les Marocains sur le monde occidental. Le tout décliné dans des rétrospectives photographiques, débats, ateliers, films, concerts, etc. L’objectif est de jeter la lumière sur les procédés d’échange développés de part et d’autre, pour mieux comprendre les situations et les évolutions convergentes entre le Maroc et l’Europe. Après Bruxelles, l’exposition atterrira à la Bibliothèque Nationale du Royaume du Maroc à Rabat, du 24 novembre au 31 décembre, avant de s’envoler de nouveau vers l’Europe : Anvers, Séville, Paris, Londres et Amsterdam. Enfin, l’exposition traversera l’Atlantique pour s’offrir au regard de New York.

 

Laisser un commentaire