Maroc-Espagne : Madrid déjoue les plans des activistes pro-Polisario

Maroc-Espagne : Madrid déjoue les plans des activistes pro-Polisario

Actualités

Maroc-Espagne : Madrid déjoue les plans des activistes pro-PolisarioLes relations entre le Maroc et l’Espagne ont failli traverser une nouvelle zone de turbulences. En cause, les récents incidents provoqués par un groupe d’espagnols qui a organisé une manifestation non autorisée dans la ville de Laayoune, en soutien aux séparatistes du Polisario. La réaction spontanée des citoyens ne s’est pas fait attendre, outrés par un tel irrespect de la loi de la part d’un groupuscule entré, pourtant, au Maroc avec un visa touriste.
Heureusement que le gouvernement espagnol a vite saisi le mobile de cette provocation, qui intervient quelques jours seulement après l’apaisement des relations maroco-espagnoles. Celle-ci étaient passées par une épreuve difficile à la suite de la série d’incidents du début du mois dans les villes occupées de Sebta et Melilla, dans le nord du Maroc.

C’est cet apaisement que le groupe d’activistes espagnols est venu troubler à Laayoune, sous les applaudissements intéressés du Polisario et de son mentor algérien. Mais encore une fois, le gouvernement espagnol ne s’est pas laissé prendre au jeu des activistes espagnols pro-Polisario. Le chef du gouvernement, José Luis Rodriguez Zapatero, n’y est pas allé de main morte en leur répondant : « c’est un principe essentiel de la politique extérieure de mon gouvernement que de maintenir de bonnes relations avec un pays voisin comme le Maroc ».
Les propos de la secrétaire à la Politique internationale et à la Coopération du Parti Socialiste espagnol (PSOE), Elena Valenciano, ont été encore plus tranchants : « Nous devons protéger les droits fondamentaux des Espagnols, mais nous devons aussi respecter la loi quand nous ne sommes pas dans notre pays. Comme les étrangers quand ils viennent en Espagne ».

Laisser un commentaire