Maroc-Espagne : des relations à l’épreuve des tensions passagères

Maroc-Espagne : des relations à l’épreuve des tensions passagères

Actualités

Maroc-Espagne : des relations à l’épreuve des tensions passagèresLe ton est à nouveau à l’apaisement et à la sérénité entre le Maroc et l’Espagne, après des moments de tensions qui paraissent, après coup, chose quasi normale entre deux pays voisins entretenant des relations d’une extrême densité et partageant des intérêts d’une grande diversité.
L’intensité de la relation maroco-espagnole a été parfaitement exprimée par le ministre espagnol de l’intérieur, Alfredo Perez Rubalcaba. Depuis Rabat où il s’est rendu en visite lundi 23 août, le chef de la diplomatie espagnole a réitéré ce que tout le monde sait des deux côtés du détroit.

A savoir que le « Maroc demeure un allié stratégique pour l’Espagne, crédible et responsable ». Une crédibilité forgée par le Maroc dans son engagement sur plusieurs fronts, qui sont autant de sources de préoccupation pour l’Espagne.
La détermination montrée par le Maroc dans sa lutte contre les réseaux de trafic des migrants est exemplaire. De l’aveu même de Madrid, c’est grâce à cet engagement qu’ont pu être tari les flux migratoires qui montaient à l’assaut de la péninsule ibérique, il y a peu de temps encore.
La lutte contre le trafic de drogue est un autre sujet que les ministres marocain et espagnol de l’intérieur ont soulevé, se félicitant des résultats enregistrés par le Maroc en la matière. La réduction significative des surfaces cultivées en cannabis, la saisie de grandes quantités de drogues et le démantèlement de nombreux réseaux de trafiquants sont précisément le fruit de la fermeté des autorités marocaines. Les deux parties ont décidé d’aller plus loin, en réactivant un groupe mixte anti-drogue, pour lutter contre les nouvelles formes de trafic des drogues dures et les réseaux de blanchiment d’argent.
Rabat et Madrid ont enfin convenu de coordonner leur action face au terrorisme dans la zone sahélo-saharienne et ses répercussions sur les pays du Maghreb et du pourtour méditerranéen, et de renforcer leur coopération dans le domaine sécuritaire.

Laisser un commentaire