Maroc: la lutte contre les discriminations saluée par le CERD à Genève

Actualités

Les réformes juridiques et institutionnelles introduites par le Maroc dans la lutte contre les discriminations, que ce soit dans le domaine de la migration, la culture Amazighe, l’éducation et la formation aux droits de l’homme, ont été saluées au Comité pour l’Elimination de la Discrimination Raciale (CERD), réuni les 16 et 17 août à Genève.

Mme. Fatimata-Binta Victoire Dah, rapporteur de la réunion, a ainsi estimé que le dialogue avec la délégation marocaine « nous a permis de prendre la mesure d’une situation de transition vers la modernité avec toutes ses contraintes ». Le CERD, a-t-elle ajouté, « continue à suivre le processus de mutation qui est engagé au Maroc » sous l’angle de la Convention sur l’élimination de toutes les formes de discrimination raciale par les Etats parties.
Cette Convention fait l’objet d’un suivi de la part du Comité pour l’élimination de la discrimination raciale, qui est un organisme du Haut commissariat aux droits de l’homme (HCDH), composé d’experts indépendants. Tous les Etats parties de la Convention sont tenus de présenter au Comité, à intervalles réguliers, des rapports sur la mise en œuvre des droits consacrés par la Convention.
Ils doivent présenter un premier rapport un an après avoir adhéré à la Convention, puis tous les deux ans. Le Comité examine chaque rapport et fait part de ses préoccupations et de ses recommandations à l’Etat concerné sous forme « d’observations finales ».

 

 

Laisser un commentaire