Maroc-Espagne : Zapatero tente de désamorcer la crise

Maroc-Espagne : Zapatero tente de désamorcer la crise

Actualités

Maroc-Espagne : Zapatero tente de désamorcer la criseLa réponse conciliante apportée par le chef du gouvernement espagnol, José Luis Zapatero, aux récentes protestations du gouvernement marocain, dénote la sensibilité des Espagnols à leurs relations avec leur voisin du sud, le Maroc, et surtout, la conscience de Madrid de l’impérieuse nécessité de les maintenir à un niveau dicté par les intérêts bien compris des deux parties. Le Maroc avait en effet protesté à plusieurs reprises, ces dernières semaines, contre le comportement indélicat d’éléments de la police espagnole à l’encontre de ressortissants marocains et subsahariens en transit par la ville occupée de Mellilia.

Rabat a aussi vigoureusement condamné l’attitude raciste de la garde civile espagnole, après l’abandon de huit migrants subsahariens en détresse au large des côtes marocaines. Il s’agissait de quatre Camerounais, un Sénégalais, un Tchadien, un Ghanéen et un Gabonais, qui ont tous été secourus et pris en charge par les autorités marocaines. Après avoir observé un silence incompréhensible sur cette série d’événements regrettables, Madrid a finalement montré sa disposition à apporter des explications aux interrogations du gouvernement marocain. « Aussi bien le ministre des Affaires étrangères, Miguel Angel Moratinos que celui de l’Intérieur, Alfredo Perez Rubalcaba, dont relèvent les forces de sécurité de l’Etat, oeuvrent à informer Rabat sur ces actes de manière à éviter que cela ne constitue un facteur qui entrave les relations entre les deux pays voisins », a précisé José Luis Zapatero dans une déclaration rapportée par les médias espagnols. En qualifiant de « prioritaires » les relations de l’Espagne avec le Maroc, le chef du gouvernement espagnol a souligné la volonté de Madrid de maintenir le niveau de ces relations de proximité. « Nous entretenons de bonnes relations et nous continuerons à le faire », a-t-il insisté.

 

Laisser un commentaire