Maroc - UE : le CERN donne libre accès aux chercheurs marocains

Maroc – UE : le CERN donne libre accès aux chercheurs marocains

Actualités

Maroc - UE : le CERN donne libre accès aux chercheurs marocainsLes laboratoires du Centre européen pour la recherche nucléaire (CERN) accueilleront bientôt de jeunes chercheurs marocains pour des périodes de longue durée grâce à un programme de bourses. Les jeunes chercheurs et futurs doctorants marocains qui préparent actuellement leurs thèses, auront ainsi la possibilité d’effectuer dans les laboratoires du CERN leurs travaux de recherches et pourront en même temps, accéder librement au fonds documentaire du CERN. Une déclaration commune offrant ces opportunités aux chercheurs et étudiants marocains, a été signée récemment à Genève, entre l’Académie Hassan II des sciences et techniques et le CERN, en présence du directeur du Centre national marocain pour la recherche scientifique et technique (CNRST). Suite à l’attribution au Maroc du statut avancé, l’Union Européenne s’est mise un peu plus à l’écoute des besoins du Royaume pour sa mise à niveau dans tous les domaines, entre autres celui de la recherche scientifique.

Et c’est à ce titre que le Centre européen pour la recherche nucléaire a décidé d’ouvrir ses portes à la communauté scientifique nationale en mettant à sa disposition des moyens et structures scientifiques sophistiqués pour s’épanouir et mener des recherches au standard international. La déclaration commune est destinée à renforcer le programme de coopération signé entre le CERN et le CNRST notamment en matière d’information scientifique et technique. Le CERN, le plus grand laboratoire de recherche au monde s’est engagé ces dernières années à réaliser l’expérience la plus coûteuse de l’histoire de la science (plusieurs milliards de dollars) grâce à la construction de l’accélérateur LHC (Large Hadron Collider – Grand collisionneur de hadrons). Cette expérience est destinée à mettre en évidence les composants de la matière aux premières fractions de seconde qui ont suivi le Big bang, il y a de cela 13,7milliards d’années. Le Maroc est le seul pays arabe et africain à adhérer à Atlas, l’une des quatre expériences utilisant les faisceaux du LHC. Les groupes de chercheurs marocains ont ainsi pris part à la construction maintenant achevée du « détecteur de pied de gerbe du calorimètre électromagnétique » d’Atlas.

 

Laisser un commentaire