Maroc-France : une douzaine d’accords à valider le 2 juillet, dont le projet TGV

Actualités
La rencontre de haut niveau Maroco-Française, prévue le 2 juillet prochain à Paris, et qui sera présidée par les premiers ministres des deux pays, sera l’occasion de réitérer une relation de proximité ancienne existant entre le Royaume chérifien et l’Hexagone et qui s’inscrit dans la durée.
Signe de l’importance de cette rencontre, Paris et Rabat devront valider  une douzaine d’accords et d’instruments financiers destinés à consolider le partenariat bilatéral. Parmi les projets les plus en vue, celui du Train à grande vitesse Tanger-Casablanca, la première ligne TGV en Afrique. Le chantier sera confié en grande partie au géant de l’industrie française, Alstom.

La rencontre de haut niveau Maroco-Française, prévue le 2 juillet prochain à Paris, et qui sera présidée par les premiers ministres des deux pays, sera l’occasion de réitérer une relation de proximité ancienne existant entre le Royaume chérifien et l’Hexagone et qui s’inscrit dans la durée.
Signe de l’importance de cette rencontre, Paris et Rabat devront valider  une douzaine d’accords et d’instruments financiers destinés à consolider le partenariat bilatéral. Parmi les projets les plus en vue, celui du Train à grande vitesse Tanger-Casablanca, la première ligne TGV en Afrique. Le chantier sera confié en grande partie au géant de l’industrie française, Alstom.
Les autres accords porteront sur des secteurs où la coopération bilatérale est établie de longue date, notamment l’énergie et la formation professionnelle.
Il s’agit d’une rencontre préparée très activement et en étroite collaboration entre les deux partenaires, a souligné le porte-parole du ministère français des Affaires étrangères, Bernard Valero. La France est « attachée à la qualité de sa relation avec le Maroc, dans le cadre d’une relation de coopération particulièrement étroite, dense et qui repose évidemment sur une proximité commune ancienne, particulièrement riche et diversifiée », a-t-il insisté.
Les propos de Bernard Valero ont été corroborés par les commentaires de Henri Guaino, Conseiller spécial du président français, pour qui « le dynamisme dont fait preuve le Maroc est sans comparaison avec beaucoup de pays méditerranéens ».
Outre les entretiens que le Premier ministre marocain, Abbas El Fassi doit avoir avec son homologue français, François Fillon, avant d’être reçu par le président Sarkozy, cette 10ème rencontre de haut niveau sera marquée par un forum économique. Les chefs d’entreprises et les représentants des communautés d’affaires des deux pays examineront, au siège du patronat français, les chantiers bilatéraux en cours et les projets en commun pour les années à venir.

Laisser un commentaire