Mawazine : un festival magique qui plait aux stars mondiales

Actualités
Le magique festival Mawazine a pris fin samedi après avoir enchanté tout le monde. Les centaines de milliers de spectateurs d’abord, qui ont pris d’assaut les multiples concerts organisés neuf jours durant ; les stars mondiales ensuite, car il est rare d’en réunir autant en un seul festival de plein air ; les organisateurs enfin, qui ont réussi un coup de maître côté organisation et logistique.

Le magique festival Mawazine a pris fin samedi après avoir enchanté tout le monde. Les centaines de milliers de spectateurs d’abord, qui ont pris d’assaut les multiples concerts organisés neuf jours durant ; les stars mondiales ensuite, car il est rare d’en réunir autant en un seul festival de plein air ; les organisateurs enfin, qui ont réussi un coup de maître côté organisation et logistique.
Mawazine n’est pas à sa première édition. Mais ce neuvième Mawazine a donné toute la mesure de ce qu’est le Maroc aujourd’hui : ouvert, convivial, divers et plein de savoir-faire. Neuf jours durant, la paisible capitale Rabat et sa ville jumelle, l’antique cité des corsaires, Salé, ont vu des  dizaines de milliers de spectateurs se rendre chaque soir aux immenses scènes installées en plusieurs endroits. L’affiche en valait la peine : Sting, Carlos Santana, B.B. King, Julio Eglesias, Mika, Elton John, et d’autres stars arabes et marocaines, Samir Hosni, Abdelhadi Belkhayat…Tous ont enflammé ces soirées magiques.
A chaque concert, les organisateurs comptaient 40.000 à 60.000 spectateurs, parfois 80.000. Tout cela, dans la bonne humeur et le plaisir d’apprécier la musique et les grands artistes.
Le ravissement du public était à l’égal de la satisfaction des stars mondiales. Certains découvraient pour la première fois ce côté insoupçonné de la convivialité marocaine. Une convivialité qui se nourrit de la pluralité culturelle à laquelle le Maroc est depuis longtemps identifié.
Sting a clôturé en apothéose ce neuvième Mawazine Musiques du Monde, avant d’entamer sa tournée mondiale de l’automne. Et d’aucuns parlent déjà du prochain Mawazine, dans sa dixième version, et conjecturent sur les prochaines tête d’affiche : Beyoncé, Céline Dion, Madonna. Qui sait ? Désormais, les amoureux de la mélodie peuvent s’attendre à toutes les surprises.

  

Laisser un commentaire