Maroc-développement durable : Rabat, capitale « verte »

Actualités
La ville de Rabat a été choisie par les responsables de l’Association « Earth Day Network » en tant que ville première pour la célébration du 40ème anniversaire de la Journée de la Terre.Initiée aux Etats-Unis dans les années 70 par le sénateur Gaylord Nelson, la Journée de la Terre est célébrée le 22 avril par plus d’un milliard de personnes dans 192 pays, selon le réseau Earth Day. Les célébrations, qui se tiendront dans la capitale marocaine à l’initiative conjointe du réseau Earth Day et de l’Association « Journée de la Terre » au Maroc, seront riches et variées et agrémentées de plusieurs conférences et événements artistiques liés à la question de l’environnement.

La ville de Rabat a été choisie par les responsables de l’Association « Earth Day Network » en tant que ville première pour la célébration du 40ème anniversaire de la Journée de la Terre.Initiée aux Etats-Unis dans les années 70 par le sénateur Gaylord Nelson, la Journée de la Terre est célébrée le 22 avril par plus d’un milliard de personnes dans 192 pays, selon le réseau Earth Day. Les célébrations, qui se tiendront dans la capitale marocaine à l’initiative conjointe du réseau Earth Day et de l’Association « Journée de la Terre » au Maroc, seront riches et variées et agrémentées de plusieurs conférences et événements artistiques liés à la question de l’environnement.
A cet effet, cet anniversaire sera une occasion  pour débattre des différentes thématiques liées au changement climatique et échanger des idées sur la façon de renforcer l’engagement du pays et du monde dans une optique de développement durable.En effet, le choix de la ville de Rabat pour la célébration du 40ème anniversaire de la Journée de la Terre témoigne des avancées considérables réalisées par le Maroc en matière d’environnement.
Il témoigne également de  son engagement ferme, et tous azimuts, pour le développement durable, harmonieux, responsable et respectueux de l’environnement. C’est une consécration pourla bonne gouvernance environnementale du Royaume qui a fait de la question de l’écologie et de l’environnement  un choix stratégique irréversible. Ce choix a été accueilli par le Royaume du Maroc avec « grande fierté », a affirmé à Washington SAR la Princesse Lalla Hasna, lors du dîner offert par SM le Roi Mohammed VI à l’occasion de la cérémonie de présentation de cet événement planétaire. « Rabat, ville impériale, capitale du Royaume depuis près d’un siècle, est un haut lieu de l’histoire et de la culture à la faveur de ses monuments historiques et de ses infrastructures culturelles », a souligné Son Altesse Royale dans une allocution prononcée à cette occasion.Selon M. Oualalou, maire de la ville : « la capitale bénéficie des atouts nécessaires lui permettant d’être la capitale de l’écologie et de l’environnement ». Outre sa vocation de cité verdoyante entourée de nombreux parcs et espaces verts, Rabat est l’une des villes pionnières du Royaume en matière de protection de l’environnement, a indiqué M. Oualalou, lors d’une conférence de presse au National Press Club à l’occasion de l’annonce de la célébration au Maroc de la Journée de la terre et du lancement de la Charte nationale pour l’environnement et le développement durable. Il faut dire aussi que la culture et l’environnement sont des éléments profondément enracinés dans l’histoire de la capitale du Royaume qui ne cesse de se moderniser en parfaite harmonie avec son environnement. En effet, la ville de rabat est en métamorphose grâce  au lancement de plusieurs  grands projets de développement, notamment le projet de réaménagement de la vallée du Bouregreg qui vise à préserver l’écosystème entourant cette rivière tout en permettant la fusion économique des villes de Rabat et Salé.
La ville de Rabat sera ainsi la première ville du Royaume à se doter d’un système de Tramway qui résoudra les problèmes de congestion et de pollution atmosphérique, en plus des projets de dépollution de la vallée du Bouregreg et de la finalisation d’un émissaire marin pour le traitement des eaux usées.
Il est à souligner également que la capitale est résolument engagée dans la préservation de son environnement. Elle s’active pour le développement et la maintenance de ses quelque 230 hectares d’espaces verts, outre les programmes plages propres lancés par la Fondation Mohammed VI pour la protection de l’environnement pour préserver notamment les plages de la capitale et sa région.Fidèle à son image de ville verte et fière de son histoire millénaire, Rabat a su préserver son cachet authentique tout en s’inscrivant dans la modernité. Son choix de ville première pour la célébration du 40ème anniversaire de la Journée de la Terre est un témoignage de ses spécificités de ville verte et de son attachement aux vertus de la protection de l’environnement et du développement durable.

Laisser un commentaire