Le Maroc passe à la catégorie « Investment grade » de Standard & Poor’s et améliore son positionnement

Actualités
Le Maroc continue son bonhomme de chemin en avançant sur la voie du progrès et de la performance. Il persévère et ne cesse d’améliorer d’année en année son positionnement économique au niveau international. Ses multiples réformes entreprises avec célérité et clairvoyance n’ont pas tardé à porter leurs fruits.
Les différentes évaluations du positionnement économique du Maroc au niveau mondial émanant d’institutions de référence et de plusieurs organismes internationaux se succèdent et se ressemblent dans leurs analyses du potentiel économique marocain. Elles s’accordent à souligner les avancées considérables enregistrées dans différents domaines et au niveau de plusieurs indicateurs.
La nouvelle évaluation de Standard & Poor’s va dans ce sens. L’agence internationale de notation vient d’améliorer la note attribuée au Maroc, qui accède à la catégorie « Investment grade » sur le classement de cette Agence.

Le Maroc continue son bonhomme de chemin en avançant sur la voie du progrès et de la performance. Il persévère et ne cesse d’améliorer d’année en année son positionnement économique au niveau international. Ses multiples réformes entreprises avec célérité et clairvoyance n’ont pas tardé à porter leurs fruits.
Les différentes évaluations du positionnement économique du Maroc au niveau mondial émanant d’institutions de référence et de plusieurs organismes internationaux se succèdent et se ressemblent dans leurs analyses du potentiel économique marocain. Elles s’accordent à souligner les avancées considérables enregistrées dans différents domaines et au niveau de plusieurs indicateurs.
La nouvelle évaluation de Standard & Poor’s va dans ce sens. L’agence internationale de notation vient d’améliorer la note attribuée au Maroc, qui accède à la catégorie « Investment grade » sur le classement de cette Agence.
En effet, Standard & Poor’s a revu à la hausse la note du crédit souverain de la dette à long terme en devises de «BB+» à «BBB-», et de la dette du Maroc en monnaie locale à long terme de « BBB » à «BBB+»  avec des perspectives stables.
Standard & Poor’s a également relevé la note à court terme en devises de «B» à «A3» et la note à court terme en monnaie locale de «A3» à «A2». Ainsi, ce saut qualitatif fait passer le Maroc à la catégorie «Investment grade».
En attribuant la note «Investment grade » au Maroc, cette  agence de notation internationale corrobore les différentes analyses et confirme les innombrables témoignages portés sur la performance et le fort potentiel de l’économie marocaine, émis par d’éminents experts et de multiples organismes internationaux. Il s’agit bel et bien d’un saut qualitatif qui met en relief l’importance et l’efficacité des réformes engagées par le Maroc et la stabilité du cadre macro-économique du pays.
Selon standard & Poor’s, ce rehaussement de la qualité du crédit du Maroc témoigne de la stabilité politique du pays et de la persévérance et de l’engagement fort des autorités à faire aboutir les différentes réformes et grands chantiers structurants du pays.
L’agence de notation a tenu également à mettre en relief les grands efforts déployés par le Maroc en matière de réduction du fardeau de la dette publique au cours des dix dernières années, conférant ainsi au pays plus de flexibilité dans sa politique économique.
Il faut dire que ces avancées considérables ont été réalisées grâce à un assainissement budgétaire continu, dans un contexte international très difficile où le Maroc a pu maintenir une croissance positive. Le processus de réformes, amorcé depuis le début de la décennie et accéléré au cours de ces dernières années, a permis de consolider la stabilité des équilibres fondamentaux et d’améliorer la qualité et le niveau de vie des citoyens.
Pour Standard & Poor’s, les pouvoirs publics marocains sont résolument déterminés à relever le défi de la lutte contre la pauvreté et l’analphabétisme grâce à un programme de réformes et de modernisation ambitieux.
Selon l’agence internationale de notation, « ces réformes sont de nature à accroître la compétitivité de l’économie, stimuler la croissance économique et permettre au pays de bénéficier d’une plus grande ouverture internationale».
Ce classement qualitatif vient confirmer l’appréciation faite par d’autres partenaires du Maroc, notamment l’Union européenne, qui a accordé au Royaume un Statut avancé. Ce dernier est, de l’avis même de l’UE, une marque de confiance et un encouragement aux réformes politiques et aux progrès réalisés par le Maroc en matière de bonne gouvernance.

Laisser un commentaire