L’INDH: l’élan positif d’une approche participative et partenariale du développement

Actualités
D’année en année, l’Initiative Nationale pour le Développement Humain (INDH)  affiche un bilan de plus en plus positif et contribue grandement à l’amélioration des conditions de vie de la population bénéficiaire dans toutes les régions du Maroc.
En effet, lancée le 18 mai 2005, l’INDH constitue une avancée majeure conforme à l’approche participative et partenariale du développement. Elle représente un grand chantier social qui vise à lutter contre la pauvreté, la précarité et l’exclusion sociale à travers quatre programmes : «La lutte contre la précarité», «La lutte contre la pauvreté dans le milieu rural», «La lutte contre l’exclusion en milieu urbain» et «Le programme transversal».

D’année en année, l’Initiative Nationale pour le Développement Humain (INDH)  affiche un bilan de plus en plus positif et contribue grandement à l’amélioration des conditions de vie de la population bénéficiaire dans toutes les régions du Maroc.
En effet, lancée le 18 mai 2005, l’INDH constitue une avancée majeure conforme à l’approche participative et partenariale du développement. Elle représente un grand chantier social qui vise à lutter contre la pauvreté, la précarité et l’exclusion sociale à travers quatre programmes : «La lutte contre la précarité», «La lutte contre la pauvreté dans le milieu rural», «La lutte contre l’exclusion en milieu urbain» et «Le programme transversal».
Perspicace et multidimensionnelle, l’INDH s’appuie sur une démarche déconcentrée respectant les principes de participation, de planification stratégique, de partenariat et de bonne gouvernance. Ses actions touchent toutes les régions du pays à travers des programmes opérationnels intégrés qui s’inscrivent dans la durée et se déclinent en actions concrètes. Ces actions portent sur le soutien aux activités génératrices de revenus, le développement des capacités, l’amélioration des conditions d’accès aux services et infrastructures de base, etc.
Cette initiative est sur les bons rails. Les acquis sont très perceptibles tant au niveau de l’amélioration des conditions de vie et de l’activation du tissu associatif qu’au niveau de l’adoption de la population de ses projets et la mise en place des mécanismes de bonne gouvernance. 
Les chiffres sont éloquents et témoignent de la réussite de l’initiative. L’implication des acteurs locaux a déjà donné ses preuves. En atteste le taux de financement qui évolue au fil des années. D’autant plus que les mécanismes de gouvernance ont donné leurs fruits à travers la mobilisation des milliers d’hommes et femmes dans le cadre de différentes commissions de développement humain ainsi que les groupes d’animation des quartiers et des communes.
Continuant sur sa lancée vertueuse, l’INDH affiche un bilan hautement positif. En témoignent le volume d’investissement, le nombre de projets et particulièrement les bénéficiaires qui s’élèvent à pas moins de 4,8 millions de personnes.
Ainsi, à fin novembre, l’INDH a réalisé pas moins de 19.618 projets pour un investissement global totalisant 11,13 milliards de dirhams, ayant profité à 4.802.520 personnes.
En milieu rural, 6.110 programmes réalisés ont profité à 1.508.750 bénéficiaires, alors qu’en milieu urbain 1.374.57 habitants ont bénéficié de 3.606 projets pour un montant global de 3.646 MDH.
Fort de ses 1.866 projets, le programme de lutte contre la précarité a bénéficié à 466.500 habitants, avec un coût global de 2.373 millions DH, alors que les 2.373 projets du programme transversal ont profité à 1.366.120 bénéficiaires, avec un coût totalisant 3.392 millions DH.

Laisser un commentaire