8ème session du Conseil d’association Maroc-UE : une étape significative pour les deux parties

Actualités
La tenue à Bruxelles de la 8ème session du Conseil d’association du Royaume du Maroc et l’Union européenne marque une nouvelle étape dans le développement de la relation entre les deux parties.
Cette 8ème session du Conseil d’association Maroc-UE était une occasion propice pour évaluer les réalisations et les résultats atteints dans le cadre du Statut Avancé, que le Maroc et l’UE avaient, officiellement, adopté en octobre 2008.

La tenue à Bruxelles de la 8ème session du Conseil d’association du Royaume du Maroc et l’Union européenne marque une nouvelle étape dans le développement de la relation entre les deux parties.
Cette 8ème session du Conseil d’association Maroc-UE était une occasion propice pour évaluer les réalisations et les résultats atteints dans le cadre du Statut Avancé, que le Maroc et l’UE avaient, officiellement, adopté en octobre 2008.
Il était question, en effet, d’aborder  « l’architecture générale du nouvel instrument qui prendra le relais du plan d’action voisinage. En plus de l’opérationnalisation du Statut Avancé, ce nouvel instrument devra également préfigurer les contours et la portée globale du Partenariat Privilégié qui devra succéder, à moyen terme, à l’actuel accord d’association. Cette trajectoire s’inscrira ainsi dans la Vision de « Pacte singulier » entre le Maroc et l’UE, que SM le Roi Mohammed VI a bien voulu donner à ce Partenariat, en le situant à mi-chemin entre l’Association et l’Adhésion ».
Cette session a permis aux deux parties de procéder à un échange fructueux des points de vue sur plusieurs sujets régionaux et internationaux d’intérêt commun, notamment l’Union pour la Méditerranée, la situation au Maghreb, au Proche Orient et dans le continent africain.
Elle était aussi l’occasion de constater les progrès réalisés dans la mise en œuvre du statut avancé et de tracer les perspectives futures de leur partenariat pour les mois prochains.
Le Maroc et l’UE se félicitent de la politique des réformes économiques engagées dans le Royaume à la fois en terme d’ajustement et de maîtrise du cadre macro-économique, en terme de promotion des politiques sectorielles ou encore en terme de liaison et d’interconnexion des infrastructures marocaines et européennes.
A cette occasion, l’UE a salué les avancées réalisées par le Maroc dans «les chantiers de grande envergure» ainsi que «l’intention du Royaume de lancer un large processus de régionalisation et de promouvoir le développement régional».
Partenaire stratégique pour l’UE, le Maroc a fait montre au fil des années d’un sérieux crédible et d’un engagement sans faille. Le Royaume a réalisé des progrès satisfaisants le mettant dans une dynamique positive de progression dans sa relation avec l’Union Européenne. Et ce n’est pas un hasard si l’Union européenne est très satisfaite de son partenariat avec le Maroc et le fait clairement savoir.
Ce satisfecit a été exprimé par les responsables de l’Union dans une déclaration rendue publique, à Bruxelles, à l’issue de la 8ème session du Conseil d’association UE-Maroc.
Il est à noter que les responsables de l’UE considèrent que le partenariat avec le Royaume a une valeur fondamentale pour l’UE compte tenu du rôle qu’il joue non seulement au Maghreb et sur le continent africain, mais dans toute la région méditerranéenne.
Le Maroc continue à se distinguer par sa vision et son engagement au sein de la politique européenne de voisinage comme de l’Union pour la Méditerranée. Notant au passage que le Maroc et l’UE tiendront leur premier sommet en 2010.
Nul ne saurait ignorer que le Statut Avancé constitue une innovation au niveau du Maghreb et de l’Afrique, et le Royaume du Maroc aura été le tout premier, le pionnier d’une telle vision. Ainsi, en décidant de faire de son adhésion à l’Union européenne un choix stratégique, le Maroc confirme sa vocation de chef de file dans la région euro-méditerranéenne.

Laisser un commentaire