« Maroc Numeric »: l’ambitieuse stratégie numérique du Maroc

Actualités
Le Maroc vient de franchir un pas décisif dans le domaine des technologies d’information et de communication (TIC). Conscient des défis de la société de l’information et des enjeux de l’économie du savoir, le Royaume mise beaucoup plus sur le génie et la richesse de son potentiel humain. Il se numérise et avance à pas sûrs en ne lésinant aucunement sur les moyens pour intégrer son développement dans la mouvance technologique de son temps, celle de l’ère numérique.

Le Maroc vient de franchir un pas décisif dans le domaine des technologies d’information et de communication (TIC). Conscient des défis de la société de l’information et des enjeux de l’économie du savoir, le Royaume mise beaucoup plus sur le génie et la richesse de son potentiel humain. Il se numérise et avance à pas sûrs en ne lésinant aucunement sur les moyens pour intégrer son développement dans la mouvance technologique de son temps, celle de l’ère numérique.
En effet, sous l’impulsion Royale, le Maroc vient d’élaborer une stratégie nationale pour la société de l’information et l’économie numérique baptisée « Maroc Numeric 2013 ». Présentée le 10 Octobre 2009 à Rabat devant Sa Majesté le Roi Mohammed VI, « Maroc Numeric » ambitionne de faire des technologies de l’information (TI) un véritable vecteur de développement humain et se fixe pour objectifs majeurs de générer un PIB additionnel de 27 milliards DH et 26.000 nouveaux emplois à l’horizon de 2013.
Cette stratégie s’assigne également comme objectifs d’augmenter l’accessibilité de l’Internet haut débit aux citoyens, de faciliter l’accès à la connaissance et de rapprocher l’administration des besoins des citoyens en termes d’efficacité, de qualité et de transparence à travers le programme « e-gouvernement ». Il faut dire que ce dernier programme a grandement contribué à la proximité électronique de l’administration marocaine grâce à la mise en ligne de plusieurs et diverses procédures électroniques.
Force est de souligner dans ce cadre que « Maroc Numeric » est une nouvelle stratégie qui s’inscrit  dans le sillage d’une approche participative faisant appel à l’adhésion de tous les acteurs des TI et à l’implication effective de l’ensemble des parties prenantes, publiques et privées, concernées par les technologies de l’information et de communication. Elaborée sur la base d’une vision ambitieuse prospective et des objectifs précis et clairs, « Maroc Numeric » vise à mieux positionner le Royaume parmi les pays émergents et performants dans le secteur des Technologies de l’Information.  
« Maroc Numeric » se base sur quatre axes prioritaires et stratégiques, dont la pleine réussite de leur mise en oeuvre demeure intimement liée et conditionnée par la mise en place de deux mesures d’accompagnement et deux modalités d’implémentation. Les quatre priorités stratégiques consistent à rendre accessible aux citoyens l’Internet haut débit, à rapprocher l’administration des besoins de l’usager à travers un ambitieux programme d’e-gouvernement, inciter à l’informatisation des PME et développer la filière locale des technologies de l’information, notamment en favorisant l’émergence de pôles d’excellence à fort potentiel à l’export.
Elle prévoit des mesures d’accompagnement de nature à assurer la disponibilité en qualité et en quantité des compétences humaines capables de répondre aux besoins du secteur et à mettre en oeuvre les conditions de la confiance numérique. Concernant les modalités d’implémentation, elles se rapportent à la mise en œuvre d’une gouvernance d’ensemble et la mobilisation de ressources financières adéquates.
Quatre conventions d’application de la stratégie « Maroc Numeric » ont été signées entre le gouvernement, des acteurs institutionnels et des banques. La première convention concerne le service public destiné aux usagers. Elle porte sur la mise en place d’un cadre d’engagement pour l’exécution d’un programme ambitieux d’e-gouvernement permettant au citoyen, qu’il soit au Maroc ou à l’étranger, d’accéder en ligne aux services de l’administration.
Quant à la deuxième convention, elle concerne le domaine de la transformation sociale-éducation. Elle s’assigne comme objectif de développer une offre de financement baptisée « Injaz » s’étalant sur une période de cinq ans. Pour ce qui est de la troisième convention, intitulée « convention de la transformation sociale -Internet grand public Maroc Numeric 2013 », elle vise la mise en place de Centres d’Accès Communautaires permettant aux citoyens, dans les localités reculées, d’avoir accès aux services de télécommunications.
La quatrième convention porte sur l’entreprenariat dans les technologies de l’information. Elle concerne la création d’un Fonds d’amorçage public-privé pour un investissement de 100 millions de DH, visant l’encouragement de l’éclosion et du développement de projets technologiques innovants au Maroc, notamment dans les domaines de l’édition des logiciels et des services.  
Ces conventions d’application de la stratégie « Maroc Numeric » auront certainement un impact très positif sur le secteur des TI. Elles vont impulser une nouvelle dynamique numérique vertueuse et génératrice de valeur ajoutée pour l’ensemble des secteurs économiques du pays, ce qui favorisera, par conséquent, l’émergence d’un hub technologique régional compétent et très compétitif.

Laisser un commentaire