La 7ème session du Comité d’Association Maroc-UE : progrès et engagement du Maroc

Actualités
Le Maroc est résolument engagé dans le processus de mise en œuvre de son nouveau Statut Avancé. La 7e session du Comité d’Association Maroc-Union Européenne (UE) tenue à Rabat, a été une occasion pour faire le point sur les actions menées par les sous-comités de coopération et définir les futures démarches et nouvelles étapes de mise en œuvre effective du Statut Avancé.

Le Maroc est résolument engagé dans le processus de mise en œuvre de son nouveau Statut Avancé. La 7e session du Comité d’Association Maroc-Union Européenne (UE) tenue à Rabat, a été une occasion pour faire le point sur les actions menées par les sous-comités de coopération et définir les futures démarches et nouvelles étapes de mise en œuvre effective du Statut Avancé.
C’est la première session à se tenir après quelque mois de l’entrée en vigueur du Statut Avancé. La tenue de cette session en cette année charnière et décisive marquée par d’importances échéances tombe à point nommé puisqu’elle coïncide avec la nouvelle programmation financière 2011-2013. Elle constitue de ce fait une véritable opportunité pour identifier les moyens à mettre en œuvre de part et d’autre pour consolider les acquis et accélérer les relations du partenariat Maroc-UE.
La composition de ce comité compte, d’une part, une délégation marocaine de représentants du gouvernement conduite par le Secrétaire Général du Ministère des Affaires Etrangères et de la Coopération, et d’autre part, une délégation comprenant des représentants du Conseil de l’Union Européenne et de la Commission Européenne dirigée par Hugues Mingarelli, Directeur Général Adjoint.
Il a été question au cours de cette session d’examiner le travail réalisé par tous les sous-comités et groupes de travail. Il a été également question de définir une feuille de route pour la finalisation du plan d’action voisinage d’ici à juillet 2010, date de sa clôture.
Au cours de cette session, les deux parties se sont attelées à l’examen de la mise en œuvre de l’accord d’association et du plan d’action voisinage, la coopération financière ainsi que  le développement des différents volets de la coopération bilatérale, en l’occurrence les questions commerciales, l’énergie, le transport, l’environnement,l’agriculture et la pêche, la recherche et l’innovation, la démocratisation et la gouvernance, les droits de l’Homme, les affaires sociales, l’éducation et la culture.
Le partenariat Maroc-UE connaît une dynamique vertueuse et ascendante. L’année 2008 a permis de renforcer le partenariat Maroc-UE comme en témoigne le Statut Avancé et le rapport d’étape sur la Politique Européenne de Voisinage (PEV) qui confirme ce progrès et souligne que le Maroc se distingue nettement en réalisant la meilleure performance régionale au niveau de la PEV.
En outre, les deux parties s’accordent à dire que l’année 2009 est cruciale en raison des importantes échéances prévues, notamment les négociations sur la libéralisation du commerce des services et du droit d’établissement, la finalisation du mécanisme de règlement des différends et la poursuite des négociations pour la libéralisation du commerce des produits agricoles et de la pêche ainsi que celles portant sur la réadmission.
Continuant sur cette même lancée, le Maroc est disposé à redoubler d’efforts et restera animé par la même volonté inaltérable et la même détermination infaillible pour consolider chaque fois davantage cette relation et pour la développer et l’enrichir en permanence.
Le Plan d’action voisinage a été au centre des préoccupations majeures et prioritaires du Maroc eu égard aux objectifs que s’est fixés le Royaume en termes d’intégration progressive au marché intérieur de l’UE et de convergence de ses orientations économiques majeures avec les politiques communes européennes.
Ce plan d’action, qui entre dans sa phase finale, a permis au Royaume de réaliser des avancées concrètes et considérables dans plusieurs domaines allant des réformes structurelles et de la mise à niveau réglementaire, en passant par la consolidation du cadre macroéconomique et l’initiation de plusieurs stratégies et programmes sectoriels qui contribuent à inscrire l’économie marocaine aux normes et standards internationaux.
La décision de l’UE d’intensifier ses relations avec le Maroc démontre bel et bien que le Maroc a su mener brillamment les réformes politiques et économiques ambitieuses qui étaient nécessaires à ce rapprochement.
C’est ce que vient de confirmer le Directeur Général Adjoint de la Direction Générale des relations extérieures, relevant de la Commission Européenne, qui a exprimé, lors de cette 7ème session, sa satisfaction quant aux réalisations du Maroc depuis qu’il a bénéficié d’un statut avancé, soulignant au passage que la mise en œuvre du Statut Avancé permettra le rapprochement entre le Maroc et l’Union européenne.

Laisser un commentaire