Adhésion du Maroc au Centre Nord-Sud du CE : vers plus de rapprochement avec l’Europe

Actualités
Le Maroc vient d’adhérer au  Centre Nord-Sud du Conseil de l’Europe en tant que membre à part entière. Il est le premier pays non européen à intégrer ce Centre conformément à son statut avancé, dont il jouit depuis octobre 2008, qui lui confère le droit d’adhérer à un certain nombre d’instances européennes.
En adhérant à cette instance, le Maroc témoigne encore une fois de sa volonté de renforcer son rapprochement avec l’Europe et confirme davantage sa disposition à œuvrer toujours en faveur de la promotion de la paix, de la stabilité et de la sécurité dans le pourtour méditerranéen.

Le Maroc vient d’adhérer au  Centre Nord-Sud du Conseil de l’Europe en tant que membre à part entière. Il est le premier pays non européen à intégrer ce Centre conformément à son statut avancé, dont il jouit depuis octobre 2008, qui lui confère le droit d’adhérer à un certain nombre d’instances européennes.
En adhérant à cette instance, le Maroc témoigne encore une fois de sa volonté de renforcer son rapprochement avec l’Europe et confirme davantage sa disposition à œuvrer toujours en faveur de la promotion de la paix, de la stabilité et de la sécurité dans le pourtour méditerranéen.
C’est le couronnement d’une démarche initiée depuis plusieurs mois qui s’est soldée par un franc succès. En effet, la demande d’adhésion marocaine a été soutenue à l’unanimité. Elle s’inscrit dans le prolongement du grand chantier de réformes initié par Sa Majesté le Roi Mohammed VI en faveur de l’ouverture démocratique, du renforcement de la bonne gouvernance et de la promotion des droits de l’Homme.
Cette adhésion tombe à point nommé puisqu’elle coïncide avec le 20ème anniversaire du Centre Nord-Sud du Conseil de l’Europe et la 10ème année de coopération avec le Maroc.
Elle traduit la volonté des deux parties de booster la coopération fructueuse qui a toujours caractérisé les relations du Maroc avec plusieurs instances du Conseil de l’Europe. D’autant plus qu’elle renforce les valeurs de la compréhension, de l’entente et de l’engagement au profit des valeurs universelles du dialogue, de la tolérance et de la cohabitation entre les deux rives de la méditerranée.
Par ailleurs, l’adhésion du Maroc au Centre Nord-Sud du Conseil de l’Europe conforte également le rôle du Centre comme l’interface privilégiée du dialogue et de la coopération entre le Conseil de l’Europe et ses régions voisines, en particulier la rive sud de la méditerranée.
A cette occasion, les responsables du Centre Nord-Sud n’ont pas manqué de souligner les avancés considérables réalisées ces dernières années par le Royaume. Ils ont salué également la volonté du Royaume de se rapprocher davantage de l’Europe pour œuvrer de concert à la promotion de la démocratie et des droits de l’homme et à la sauvegarde de la paix et de l’entente entre les peuples de la région.
Le Centre Nord-Sud a pour mission de fournir un cadre à la coopération européenne pour sensibiliser davantage le public aux questions d’interdépendance mondiale et promouvoir des politiques de solidarité conformes aux objectifs et principes du Conseil de l’Europe, c’est-à-dire dans le respect des droits de l’homme, de la démocratie et de la cohésion sociale.
Le travail du Centre Nord-Sud repose sur trois principes, à savoir le dialogue, le partenariat et la solidarité. Son statut lui confère l’accomplissement des actions suivantes : donner une dimension européenne aux initiatives prises dans le domaine de la coopération multilatérale pour un développement durable et servir de cadre à ces initiatives, améliorer l’éducation et l’information sur l’interdépendance et la solidarité mondiales, renforcer les liens entre les organisations non gouvernementales du Nord et du Sud, développer des relations de travail avec toutes les organisations internationales en relation avec l’interdépendance mondiale, et servir d’interface entre l’Europe et le Sud.

Laisser un commentaire