L’économie marocaine : la voie de la performance qui inspire confiance

Actualités
L’économie marocaine est au beau fixe. Elle est sur un trend haussier qui force l’admiration et inspire confiance. Sa performance ne cesse de faire l’objet d’innombrables témoignages très positifs, éloquents et très élogieux parvenant des quatre coins du monde.

L’économie marocaine est au beau fixe. Elle est sur un trend haussier qui force l’admiration et inspire confiance. Sa performance ne cesse de faire l’objet d’innombrables témoignages très positifs, éloquents et très élogieux parvenant des quatre coins du monde.
Des témoignages portant sur les avancées incontestables du Royaume du Maroc dans les différents domaines de la vie politique, économique et sociale du pays. D’autant qu’ils mettent en exergue la dynamique vertueuse enclenchée depuis maintenant une dizaine d’années sous la conduite éclairée de Sa Majesté le Roi Mohammed VI.
Les derniers témoignages en date viennent du Fonds Monétaire International (FMI) et de la Banque Mondiale (BM) qui ont renouvelé leur confiance à l’économie marocaine et salué les bonnes performances de l’économie marocaine et la résilience qu’elle a pu développer face à la crise économique internationale.
Les responsables du FMI ont confirmé qu’ils restent confiants quant aux potentialités de l’économie marocaine, faisant part de leur disposition à travailler avec le Royaume du Maroc dans les domaines où l’apport et le soutien du FMI seraient jugés utiles.
Quant aux responsables de la BM, ils ont exprimé leur satisfaction quant aux résultats de la coopération avec le Maroc et au bon déroulement de la préparation du nouveau cadre stratégique de partenariat. Ils ont également fait part de la volonté de leur institution de continuer à soutenir et accompagner le Royaume dans son processus de réformes et de développement socio-économique.
Force est de souligner dans ce cadre que malgré la conjoncture mondiale particulièrement difficile, le Maroc a su tirer son épingle du jeu en résistant à la crise économique mondiale qui secoue les économies les plus fortes du monde.
Ceci est dû à son économie diversifiée, à sa situation budgétaire consolidée ainsi qu’à son secteur financier solide. Ces atouts et bien d’autres le prédisposent à poursuivre son bonhomme de chemin et à accélérer la cadence des réformes structurantes du pays.
En outre, l’économie marocaine a fait preuve de résilience grâce également à la diversification sectorielle des sources de la croissance qui ont renforcé l’autonomisation du PIB par rapport aux aléas climatiques et aux recettes de privatisation.
En effet, le Maroc a réalisé en 2008 une croissance économique de 5,4%, un excédent budgétaire pour la 2ème année consécutive de prés de 0,4% du PIB, hors recettes de privatisation et une baisse significative de l’encours de la dette publique qui a atteint 47,8% du PIB.
S’agissant des perspectives pour 2009, la croissance économique se situerait entre 5 et 6 % reflétant une excellente année agricole et un dynamisme soutenu des activités non agricoles. L’inflation serait contenue au niveau de 2,5%, le compte courant devrait être ramené à 2,5% du PIB et le déficit budgétaire contenu à un niveau inférieur à 3% du PIB.
Si le Maroc avance et son économie est constamment performante, c’est grâce aux choix stratégiques perspicaces et à la mise à niveau économique, sociale, humaine fiscale et bancaire s’inscrivant dans le cadre d’une stratégie globale, multiforme et bien intégrée de développement du pays.
Ces derniers témoignages du FMI et de la BM constituent bel et bien un indicateur objectif et un baromètre révélateur de la performance de l’économie marocaine. Ils traduisant également la confiance dont jouit le Royaume du Maroc au niveau international, une confiance synonyme d’attractivité et de bonne image de marque auprès des institutions internationales.

Laisser un commentaire