Le PANDDH : Engagement du Maroc pour la démocratie et les droits de l’homme

Actualités
Les progrès réalisés et les chantiers lancés en matière des droits de l’homme font du Maroc une vraie référence dans le monde arabe et le continent africain. En effet, le Royaume ne cesse de  confirmer son engagement pour l’édification d’un État de droit en se singularisant par son modèle authentique et son approche intégrée et globale.

Les progrès réalisés et les chantiers lancés en matière des droits de l’homme font du Maroc une vraie référence dans le monde arabe et le continent africain. En effet, le Royaume ne cesse de  confirmer son engagement pour l’édification d’un État de droit en se singularisant par son modèle authentique et son approche intégrée et globale.
Dans ce cadre, une rencontre a été tenue à Rabat autour de la mise en œuvre du Plan d’Action National en matière de Démocratie et des Droits de l’Homme (PANDDH). Au cours de cette rencontre, il a été question de présenter une Feuille de route en matière des droits de l’Homme, ainsi que les mécanismes et les moyens nécessaires à même de garantir la réussite de la mise en œuvre de ce plan. Egalement était au menu les discussions autour des scénarii sur les dimensions juridiques et institutionnelles du Plan.
Rappelons que l’élaboration de ce plan s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre des engagements auxquels a souscrit le Maroc, à travers la ratification de nombreux instruments internationaux relatifs aux droits de l’Homme et également dans l’objectif de mettre en œuvre les recommandations de la Déclaration et du programme d’action adoptés par la Conférence de Vienne sur les droits de l’Homme (1993).
Le PANDDH se veut un plan participatif, basé sur une approche intégrée et globale en matière des droits de l’Homme, en ce sens que la promotion des droits de l’Homme ne relève pas uniquement de la responsabilité de l’État, mais engage tous les acteurs de la société. A ce propos, le comité de pilotage chargé de l’élaboration du PANDDH comprend un groupe de travail chargé de la sensibilisation et de la mobilisation, partant de sa conviction de favoriser une large participation de tous les acteurs et de développer l’esprit de concertation et de partenariat. M. Ahmed Herzenni, le président du Conseil consultatif des droits de l’Homme (CCDH), a relevé que « le Comité de pilotage est en mesure d’assurer les facteurs et les critères de réussite du processus d’élaboration du PANDDH avec sérieux et objectivité en raison des compétences et qualifications qui le composent ».
Le PANDDH ambitionne d’accompagner le gouvernement marocain, les organisations et la société civile dans leurs actions visant le respect, la promotion et la protection des droits de l’Homme et de renforcer les institutions nationales œuvrant dans le domaine de la démocratie et des droits de l’Homme.
Il vise également à promouvoir la ratification des conventions internationales, vulgariser les standards et mécanismes des droits de l’Homme et développer des programmes spécifiques visant à améliorer la situation des groupes vulnérables.
Par ailleurs, l’adhésion de l’Union européenne (UE) au processus démocratique au Maroc s’est manifestée par son implication dans l’accompagnement du processus de mise en œuvre du PANDDH. En effet, l’assistance de l’UE s’est illustrée d’une part, dans la préparation d’études nécessaires à l’élaboration de ce plan ainsi que le renforcement des capacités du Centre de documentation, d’information et de formation des droits de l’homme (CDIFDH), et celles des acteurs de la société civile et des départements ministériels concernés, et d’autre part, dans le partage, l’échange et la capitalisation des expériences participatives en matière des droits de l’homme.
Reste à signaler que le programme d’appui à l’élaboration du PANDDH est doté de 2,4 millions d’euros, dont 2 millions d’euros sous forme de don accordé par l’UE et 400.000 euros en tant que contribution du Maroc et que celui-ci s’étale sur une période de 3 ans (2007-2010).

Laisser un commentaire