Maroc : appui de l’UE à la réforme du secteur énergétique

Actualités
Vecteur du développement économique et social, le secteur de l’énergie occupe une place importante dans l’économie marocaine. Il fait partie des grands chantiers de réforme que connait le Maroc sous le règne de Sa Majesté le Roi Mohammed VI. Le Statut Avancé dont bénéficie désormais le Maroc offre de nouvelles et grandes perspectives de coopération dans ce secteur.
Dans ce cadre, le Maroc vient de signer, le 12 janvier 2009, avec la Commission Européenne la convention de financement du programme d’appui  à la réforme du secteur énergétique. Le montant global de ce programme s’élève à 76,66 millions d’euros (855 millions de dirhams) dont 80% d’appui à budget et 20% en appui à projet.

Vecteur du développement économique et social, le secteur de l’énergie occupe une place importante dans l’économie marocaine. Il fait partie des grands chantiers de réforme que connait le Maroc sous le règne de Sa Majesté le Roi Mohammed VI. Le Statut Avancé dont bénéficie désormais le Maroc offre de nouvelles et grandes perspectives de coopération dans ce secteur.

Dans ce cadre, le Maroc vient de signer, le 12 janvier 2009, avec la Commission Européenne la convention de financement du programme d’appui  à la réforme du secteur énergétique. Le montant global de ce programme s’élève à 76,66 millions d’euros (855 millions de dirhams) dont 80% d’appui à budget et 20% en appui à projet.
Cette convention s’assigne comme objectif de faciliter l’intégration progressive des marchés énergétiques marocains à ceux de l’Union Européenne. Elle favorisera ainsi la mise en œuvre de manière complémentaire des instruments de renforcement de capacités institutionnelles, à travers un appui budgétaire et un soutien financier des projets spécifiques.
La particularité de ce nouveau programme d’appui réside dans le fait qu’il privilégie pour sa gestion l’adoption d’une approche mixte basée aussi bien sur un appui budgétaire que sur un appui à projet, et constitue une première expérience de partenariat  entre  l’Union Européenne et un pays de la rive sud de la Méditerranée, dans le secteur de l’énergie.
Il s’inscrit dans le cadre de la déclaration commune sur les priorités de coopération dans le secteur de l’énergie signée par la Commission européenne et le Royaume du Maroc le 23 juillet 2007.
Le programme d’appui à la réforme du secteur énergétique au Maroc vise à soutenir les réformes engagées par le gouvernement marocain définies par la nouvelle stratégie énergétique nationale à l’horizon 2020-2030 et le plan d’actions prioritaires à l’horizon 2012.
Il porte sur cinq axes majeurs. En l’occurrence,  le renforcement de la sécurité et de la sûreté de l’approvisionnement énergétique, la diversification des formes et des sources d’énergie, le développement des énergies renouvelables, la maîtrise de l’énergie par des mesures d’efficacité énergétique, ainsi que l’amélioration du suivi et de l’évaluation des politiques énergétiques.
Ce financement européen vient appuyer la politique de réforme qui s’inscrit dans la stratégie renouvelée du secteur énergétique visant à améliorer la sécurité d’approvisionnement de l’énergie et à développer les énergies propres, à diversifier les sources d’énergie, à satisfaire une demande croissante, à assurer l’accès équitable à l’énergie à un prix raisonnable pour l’ensemble de la population, et à réduire la dépendance énergétique.
Conscient de l’importance stratégique du secteur de l’énergie et de son rôle moteur dans de développement socio-économique du pays, le Maroc a initié une grande réforme énergétique prospective, très engagée et en phase avec les grands principes de politique européenne de l’énergie. Avec ce financement européen, cette réforme vient de bénéficier de la dynamique partenariale positive enclenchée dans le cadre du Statut Avancé accordé au Maroc, ce qui témoigne encore une fois de l’excellence des relations de coopération entre les deux parties.

Laisser un commentaire