L’accord agricole Maroc-UE franchit l’ultime étape avant l’adoption finale

Actualités


Le futur accord agricole entre le Maroc et l’Union européenne (UE) franchit une dernière étape avant son adoption finale par le Parlement européen au début de 2019, après sa validation lundi à une écrasante majorité, par la Commission du commerce international du Parlement (INTA), ouvrant la voie à une reconduction de l’accord qui s’applique à tout le territoire marocain, incluant ses provinces du Sahara.

Il s’agit d’un vote décisif au sein de l’INTA, commission qui se prononce sur les questions de fond, avant le vote final en plénière du Parlement européen, en janvier prochain.

L’accord porte entre autres, sur l’extension des préférences commerciales aux produits agricoles et de pêche issus des provinces du sud du Maroc.

Pour sa part, la commission des budgets du Parlement européen s’est elle aussi prononcée, à une large majorité lundi soir, en faveur à l’adoption de l’accord de pêche Maroc-UE.

Ce vote intervient quelques jours après l’adoption de cet accord par le Conseil de l’Union européenne. Le projet d’accord de pêche, signé le 24 juillet 2018 à Rabat, devra ensuite être validé en commissions du Parlement européen avant son adoption finale en session plénière par le parlement européen.

L’accord définit les conditions d’accès pour la flotte européenne à la zone de pêche, qui s’étend du Cap Spartel, dans l’extrême nord du Maroc jusqu’au Cap Blanc dans le sud du Royaume. La contrepartie financière augmentera de 30%, passant d’une moyenne annuelle de 40 Millions  d’euros à 52,2 M d’euros.

Finalement les protestations du front séparatiste sahraoui le Polisario, soutenu par l’Algérie et leurs lobbyistes européens gracieusement monnayés, n’ont pas dissuadé les députés européens au sein des commissions spécialisées du Parlement européen, qui ont voté à une large majorité l’accord Maroc-UE.

Laisser un commentaire