Accord de pêche Maroc-UE : Deux réunions programmées en octobre au Parlement européen

Actualités

La commission Pêche du Parlement européen planchera en octobre prochain à Bruxelles, sur l’examen du projet d’Accord de pêche conclu, en juillet dernier, entre le Maroc et la Commission européenne.

Le mardi 8 octobre, les membres de cette commission procéderont avec les négociateurs marocains à un «échange de vues au sujet de l’accord de partenariat dans le domaine de la pêche durable entre l’UE et le Maroc», lit-on sur l’agenda de ladite commission.

Cette réunion sera suivie le lendemain par un autre échange de vues avec des représentants des populations du Sahara occidental concernées par l’accord de partenariat Maroc-UE dans le domaine de la pêche durable, ajoute la même source.

Pour rappel, le nouvel accord de pêche Maroc-UE avait été paraphé le 24 juillet dernier à Rabat, au terme de trois mois de négociations et une visite des experts de l’UE dans les provinces sud du Royaume pour évaluer l’impact socio-économique de cet accord sur la région et ses populations.

Pour renouveler cet accord commercial, les Etats membres de l’UE et la Commission européenne ont entamé en avril dernier, des négociations avec Rabat, pour amender le texte afin qu’il garantisse des retombées socio-économiques aux populations des provinces sud du Royaume, conformément au jugement prononcé en février dernier par la cour de justice européenne (CJUE).

Selon les termes du nouvel accord, des avantages socio-économiques d’infrastructures, de services sociaux de base et de création d’entreprises et des cycles de formation professionnelle ont été ajoutés au profit des populations locales, comme l’exige la CJUE.

Le précédent accord de pêche s’est expiré le 14 juillet 2018, et les 120 navires de la flotte de pêche européenne opérant au large du Maroc, sont en chômage technique dans l’attente de l’approbation par les parlements européen et marocain, de la mouture finale du nouvel accord.

Pour rappel la commission européenne avait inclus dans cet accord les eaux du Sahara Occidental, ouvrant ainsi à la flotte de pêche européenne toute la façade atlantique du Maroc qui recevra de l’UE une contrepartie financière de 52,2 millions d’Euros par an, en hausse de 30% par rapport à l’ancien accord (40 millions d’euros).

Laisser un commentaire