La Commission européenne plaide pour la reconduction de l’accord de pêche Maroc-UE

Actualités

La Commission européenne (CE) a adopté lundi 8 janvier, une résolution dans laquelle elle demande l’autorisation du Conseil de l’UE de négocier avec le Maroc le renouvellement de l’accord de pêche en vigueur depuis 2014 et qui expire le 14 juillet 2018, apprend-on de sources européennes à Bruxelles.

L’accord de pêche tel qu’il va être reconduit couvrira à l’instar du précédent accord, l’ensemble des zones maritimes du Royaume, y compris celles des régions de Dakhla-Oued Eddahab et de Laayoune-Boujdour-Sakia El Hamra.

La Commission européenne a expliqué que les conclusions d’une «évaluation indépendante publiée ce lundi» ont montré les bienfaits de l’accord de pêche de 2014 aussi bien sur le Maroc que sur l’UE, ainsi que son impact positif en termes de pêche durable et sa contribution aux intérêts socioéconomiques des secteurs de la pêche tant de l’UE que du Maroc.

«L’appui sectoriel prévu par le protocole, en tant que soutien à la stratégie Halieutis nationale pour le développement du secteur de la pêche, a bénéficié à toutes les régions couvertes par le protocole» au Maroc, souligne la CE.

L’évaluation a également mis en évidence les clauses soutenant le développement économique et bénéficiant à la population locale entre autres des provinces sahariennes du Royaume.

Mi-décembre, les grandes lignes d’une étude de la direction des affaires maritimes relevant de la CE, intitulée «Rapport d’évaluation rétrospective et prospective du protocole à l’accord de partenariat dans le domaine de la pêche durable entre l’Union européenne et le Royaume du Maroc», ont révélé que les régions de Dakhla-Oued Eddahab et de Laayoune-Boujour-Sakia El Hamra concentraient 66% de l’enveloppe totale de l’appui sectoriel européen, soit environ 37 millions d’euros.

Dans son plaidoyer, la Commission européenne a rappelé que tout au long de l’année 2017, le commissaire à l’Environnement, aux Affaires maritimes et à la Pêche, Karmenu Vella, et le ministre marocain de l’agriculture et de la pêche maritime, Aziz Akhannouch, ont mis l’accent sur la nécessité de renouveler «cet indispensable mécanisme pour les deux parties» qui profite aux deux partenaires.

L’autorisation du Conseil de l’UE pour la reconduction dudit accord, dont les résultats sont jugés globalement positifs par la CE, devrait être prononcée dans les semaines à venir, sans l’attente de la date de son expiration, rapporte lundi l’agence Europa Press.

 

 

 

 

Laisser un commentaire