Le parlement européen rejette un projet de résolution hostile aux intérêts du Maroc et de l’UE

Actualités

En rejetant ce mercredi à Strasbourg, à une large majorité, un texte hostile au Maroc, le Parlement européen réitère sa volonté de renforcer le partenariat stratégique entre l’Union européenne (UE) et le Royaume sur des bases solides dans l’intérêt des deux parties, a affirmé l’ambassadeur du Maroc auprès de l’UE.

«Je me réjouis du vote du parlement européen dont une grande majorité reste convaincue que ce genre de questions relève exclusivement du Conseil de Sécurité des Nations Unies », a déclaré Chami à la MAP, à l’issue de la séance plénière consacrée au vote d’un projet de résolution dans lequel des eurodéputés des groupes écologistes et communistes recommandaient a Parlement européen de soutenir à l’ONU l’élargissement du mandat de la la MINURSO au Sahara marocain.
En rejetant cette proposition « le parlement européen réitère sa volonté de renforcer le partenariat stratégique avec le Maroc sur des bases solides dans l’intérêt des deux parties », a expliqué le diplomate marocain.
De l’avis des observateurs, ce rejet traduit une prise de conscience croissante des eurodéputés de la nécessité d’observer une neutralité positive dans le conflit territorial opposant le Maroc au Front Polisario soutenu par l’Algérie, un dossier qui est entre les mains de l’Organisation des Nations Unies et de préserver ainsi le partenariat stratégique multidimensionnel de l’UE avec le Maroc.
Dans leur proposition, les eurodéputés appuyant les thèses séparatistes du Polisario, demandaient également au Parlement européen de «mettre à exécution l’arrêt de la Cour de justice européenne au sujet du Sahara occidental » et d’œuvrer «pour que tout le personnel de la MINURSO soit autorisé à reprendre ses fonctions».

Mais finalement ce projet de résolution a été rejeté par 316 voix contre, 189 pour et 162 abstentions.

Les groupes d’eurodéputés PPE (Parti populaire européen) se sont prononcés contre le projet de texte et «les abstentions émanent principalement du groupe des Socialistes & Démocrates au Parlement européen, qui ont adopté une position réaliste empêchant ainsi que l’amendement soit adopté», infligeant un cinglant camouflet aux adversaires de l’intégrité territoriale du Maroc.

 

Laisser un commentaire