La Belgique soutient le Maroc suite à l’annulation de l’accord agricole UE-Maroc

Actualités

La Belgique a soutenu le pourvoi introduit par le Conseil de l’Union européenne (UE) contre l’arrêt du tribunal de l’UE, annulant l’accord agricole Maroc-UE, «pour marquer son attachement au partenariat vaste et solide» qui lie le Maroc à l’UE, a souligné Didier Reynders, vice-premier ministre et ministre belge des Affaires étrangères.

Dans sa réponse à une question au parlement sur les raisons du soutien de la Belgique au recours introduit par le Conseil de l’UE contre l’arrêt de la Cour de justice de l’UE, Didier Reyders a affirmé qu’avec d’autres États membres de l’Union européenne, son pays a déposé «une requête en intervention en soutien du Conseil dans le pourvoi pour marquer son attachement au partenariat vaste et solide entre le Maroc et l’Union européenne, dont un élément contractuel important est mis en cause sur la base d’un raisonnement juridique qu’elle (la Belgique) estime erroné».

L’intervention de la Belgique, a-t-il précisé, a été coordonnée en contact avec les autres pays européens, expliquant que les ministres des Affaires étrangères des États membres de l’UE ont « unanimement et dans un temps record, décidé d’exercer le recours et de demander un sursis à exécution dudit arrêt du tribunal».

Ils ont également instruit le service juridique du conseil de l’UE d’introduire un pourvoi auprès de la cour et de «prendre des mesures conservatrices pour maintenir la sécurité juridique quant aux effets de ce jugement», a poursuivi le chef de la diplomatie belge.
Il a en outre, réitéré «la position constante de la Belgique» sur la question du Sahara consistant à appuyer «une solution négociée, durable et mutuellement acceptable» sous l’égide des Nations Unies.

Laisser un commentaire