Adhésion en cours du Maroc aux conventions-clés du Conseil de l’Europe

Actualités

maroc-ue-seminaireLe Maroc qui est lié par un Statut Avancé à l’Union européenne, est résolument décidé à rapprocher sa législation des normes du Conseil de l’Europe en vue d’intégrer son espace juridique.

“Le Maroc manifeste clairement à travers son adhésion en cours aux conventions-clés du Conseil de l’Europe sa volonté de rapprocher sa législation des normes du Conseil de l’Europe et de renforcer son ancrage à un espace juridique commun”, a déclaré mardi, le chef de la délégation de l’Union Européenne (UE) au Maroc, Rupert Joy.

C’était à l’occasion du séminaire organisé conjointement mardi à Rabat, par le Conseil de l’Europe et la Délégation interministérielle marocaine aux droits de l’Homme, dans le cadre du Programme « Vers une gouvernance démocratique renforcée dans le Sud de la Méditerranée ».

Cette rencontre a été consacrée à la présentation des conventions-clés du Conseil de l’Europe dans le domaine des droits de l’Homme, portant sur la lutte contre la traite des êtres humains, la prévention de la torture et des peines ou traitements inhumains ou dégradants, la lutte contre la violence à l’égard des femmes, la violence domestique et la protection des enfants contre l’exploitation et les abus sexuels.

Intervenant à l’ouverture du séminaire, Rupert Joy a souligné que le Royaume «ne cesse de confirmer son appartenance à une communauté d’Etats dans la recherche de solutions à des défis qui dépassent largement le cadre de ses frontières nationales».
Pour sa part le chef du bureau du Conseil de l’Europe au Maroc, Mehdi Remili a souligné que ce séminaire est un pas important dans l’approfondissement de la coopération conventionnelle entre l’UE et le Maroc en vue de l’adhésion du Royaume à un espace juridique commun.

Il a en outre assuré que « le Maroc est à un stade très avancé dans le domaine des droits de l’Homme ».
L’adhésion en cours du Maroc aux conventions-clés du Conseil de l’Europe, a assuré Rupert Joy, est « une avancée considérable » qui vient s’ajouter « aux nombreuses réformes entreprises par le Royaume dans le sens du renforcement de la démocratie et du respect des droits de l’homme, dont la Réforme de la Justice et le Plan gouvernemental pour l’égalité sont deux exemples de réformes auxquels l’UE apporte un soutien considérable ».

Laisser un commentaire