L’UE débloque 180,5 millions d’euros pour des projets au Maroc

Actualités

ue-maroc-donL’Union européenne a décidé de débloquer une enveloppe de 180,5 millions d’euros, destinée au financement de plusieurs projets socio-économique au Maroc durant l’année 2015, a annoncé, mardi, la Commission européenne.

Il s’agit d’un paquet de mesures en faveur du Maroc pour l’année 2015, couvrant divers secteurs économiques dans l’optique d’augmenter la compétitivité des tissus productifs marocains afin de les stimuler en matière de création de valeur ajoutée et d’emploi, a précisé la Commission dans un communiqué.

L’UE affecte 100 millions d’euros de cette nouvelle dotation au programme d’appui à la croissance et à la compétitivité visant notamment l’amélioration du climat des affaires et de l’environnement de travail des PME, en appui à la mise en œuvre du futur Accord de libre-échange complet et approfondi (ALECA) UE-Maroc.

Elle a également retenu 60 millions d’euros pour le programme d’appui à la formation professionnelle qui vise une meilleure adéquation entre l’offre de formation et les besoins du marché du travail.

Le programme d’appui à la réforme pénitentiaire amorcée par le Maroc, en vue de renforcer la gouvernance démocratique et l’Etat de droit, s’est vu attribuer une enveloppe de 5 millions d’euros devant servir entre autres, à la réinsertion sociale des détenus et des personnes condamnées.

Une autre enveloppe de 10 millions d’euros est affectée au programme d’appui à la réforme du système de santé publique, tandis que 5,5 millions d’euros sont destinés à la réforme de la justice.

L’ensemble de ces programmes, précise la même source, s’alignent sur les trois secteurs prioritaires de la coopération entre l’UE et le Maroc pour la période 2014-2017 à savoir l’accès équitable aux services de base, le soutien de la gouvernance démocratique, l’Etat de droit et la mobilité, ainsi que l’emploi et la croissance durable et inclusive.

Ce nouveau geste de Bruxelles prouve que le partenariat multisectoriel qu’entretient l’UE avec le Maroc, seul pays de la rive sud de la Méditerranée à avoir accédé au Statut avancé, est sur la bonne voie.

Les deux partenaires sont en même temps, en train de baliser le terrain en vue de conclure un nouvel accord d’association plus large et plus performant à savoir l’Accord de libre-échange complet et approfondi (ALECA) UE-Maroc.

Laisser un commentaire