L’UE dément chercher à installer une base de drones au Maroc

Actualités

Federica-Mogherini1L’Union européenne entretient avec le Maroc un partenariat solide, mais il n’est pas question pour Bruxelles d’y installer une base de drones pour contrôler les flux migratoires, a affirmé le 16 septembre Federica Mogherini, la Haute représentante de l’Union européenne pour les Relations extérieures et la sécurité.

Réagissant mercredi à une question posée par des députés du groupe des Verts/Alliance libre européenne au parlement européen, Federica Mogherini a balayé d’un revers de main les rumeurs faisant état de la volonté de l’UE d’installer une base de drones au Maroc. Des rumeurs qui se sont multipliées dans le sillage de la crise migratoire en Europe et de la volonté des pays de l’Union européenne de renforcer le contrôle des flux migratoires en Méditerranée.

L’UE « n’a l’intention de mettre en place une base de drones ni au Maroc, ni dans un autre pays du Maghreb», a expliqué la responsable de la diplomatie européenne dans sa réponse écrite à la question des eurodéputés Barbara Lochbihler (Allemagne) et Alyn Smith (Ecosse).

En mai dernier déjà, plusieurs médias avaient relayé des rumeurs faisant état de propositions de l’UE au Maroc, à la Tunisie et à l’Algérie pour y installer des bases de drones. Ces engins volants high-tech devant servir à la lutte contre la migration clandestine et le trafic de drogue à travers la Méditerranée. La délégation de l’UE à Rabat avait alors démenti aussitôt ces commérages, qualifiés de rumeurs qui n’avaient « aucune base réelle ou supposée ».

Laisser un commentaire