UE–Maroc : solide coopération en matière de droits de l’Homme

Actualités

mmaroc-ueL’Union européenne s’est félicitée de sa coopération avec le Maroc en matière de promotion des droits de l’Homme et de la démocratie et ce, dans le cadre des échanges réguliers et du dialogue politique bilatéral consacrés par l’Accord d’association UE-Maroc.

Dans son rapport annuel sur « les droits de l’Homme et la démocratie dans le monde », la haute représentante de l’UE pour les affaires étrangères et la politique de sécurité est claire à ce propos. « Dans le domaine des droits de l’Homme et des réformes démocratiques, des pas importants ont été accomplis par le Maroc depuis l’adoption de la nouvelle Constitution de 2011 ».

La Commission européenne avait, elle aussi, établi ce constat dans son rapport 2014 publié en mars dernier, et portant sur la mise en œuvre du plan d’action de la politique européenne de voisinage (PEV). Le « Maroc a fait des progrès significatifs dans la mise en œuvre du plan d’action de la PEV sur la voie de la consolidation des droits de l’Homme et des libertés fondamentales, surtout par l’adoption d’importants textes réglementaires ».

En ce qui concerne les libertés publiques, particulièrement la liberté de rassemblement, le rapport de l’UE fait observer que les manifestations sont « généralement menées dans une atmosphère paisible qui permet aux participants d’exprimer ouvertement un certain nombre de revendications socio-économiques et politiques ».

Adopté le 22 juin à Luxembourg, en conseil des Affaires étrangères de l’UE, le rapport souligne la volonté de l’ensemble européen d’accompagner le Maroc dans le parachèvement de l’arsenal des lois organiques pour la mise en œuvre du nouveau texte fondamental.

La coopération UE-Maroc dans ce domaine est illustrée par le projet intitulé « protéger et promouvoir les droits de l’homme au Maroc». Etalé sur 24 mois (2015-2017), ce projet est destiné à renforcer les capacités du CNDH, le Conseil National des Droits de l’Homme du Maroc à exercer ses missions de protection et de promotion des droits de l’homme afin de doter le pays d’un dispositif efficient et cohérent en la matière.

Laisser un commentaire