L’Afrique fortement représentée au forum de l’OMC à Marrakech

Actualités

omc-marocLe gotha du commerce et du business international a pris rendez-vous ce mercredi et jeudi dans la ville marocaine de Marrakech, que l’Organisation mondiale du Commerce (OMC) a choisi, pour célébrer son 20ème anniversaire et la tenue d’une conférence ministérielle et parlementaire placée sous le thème «20 ans de l’OMC : célébration des succès, et défis pour l’avenir».

A l’occasion de la tenue de ce forum mondial du commerce, le Directeur général de l’OMC, Roberto Azevêdo a réitéré, dans une déclaration à la presse lundi à Genève, l’attachement de son organisation aux principes et à l’esprit hérité de la conférence fondatrice tenue en 1994 dans la cité ocre.

Les pays membres de l’Organisation mondiale du commerce (OMC), a-t-il ajouté, œuvrent sans relâche pour rééditer le succès de Marrakech et conclure un nouvel accord commercial majeur.

Les travaux de la conférence devraient débuter ce mercredi à Marrakech, en présence du DG de l’OMC et du chef du gouvernement marocain, Abdelilah Benkirane ainsi que du ministre de l’industrie, du commerce, de l’investissement et de l’économie numérique, Moulay Hafid Elalamy et d’une trentaine de ses homologues africains. De nombreux parlementaires du continent, des industriels et des hommes du commerce et de la finance du secteur public et privé ont été conviés à ce grand événement.

Des panélistes de haut niveau devraient se relayer au micro pour donner un large aperçu sur le bilan des 20 années d’actions de l’Organisation Mondiale du Commerce et sur ses futurs projets.

Les débats porteront également sur la contribution de l’OMC à l’intégration de l’Afrique dans l’économie mondiale et la ratification de l’Accord de Bali de décembre 2013 sur la facilitation des échanges, ainsi que sur les préparatifs pour la 10ème conférence ministérielle de l’OMC programmée en décembre 2015 à Nairobi.

Azevêdo qui effectue son premier déplacement officiel dans le Royaume, a par ailleurs, déclaré que le statut du Maroc en tant que deuxième investisseur en Afrique, démontre une mue importante de son économie.

En tablant sur la coopération sud-sud et sur les investissements en Afrique, le Maroc, a-t-il relevé, «reconnaît l’importance du marché africain comme source de croissance pour le futur ».

Laisser un commentaire