Bruxelles : l’accord de pêche Maroc-UE « pleinement conforme au droit international »

Actualités

peche-marocL’Union européenne confirme encore une fois que le partenariat avec le Maroc transcende les entraves conjoncturelles, en réaffirmant que l’accord de pêche bilatéral entré en vigueur en septembre 2014, est « en pleine conformité avec le droit international ».

L’accord « respecte pleinement le droit international et s’applique comme tous les autres accords de l’UE à la région du Sahara », a indiqué le porte-parole du commissaire européen chargé de l’environnement, des affaires maritimes et de la pêche, Enrico Brivio. Les dispositions de l’accord permettent de vérifier à chaque étape sa conformité avec le droit international. Les divers mécanismes contenus dans le document offrent également toutes les possibilités de s’assurer que l’ensemble de la population du Royaume bénéficie de ses retombées socioéconomiques, a insisté Enrico Brivio.

Infrastructures dans les ports de pêche, aménagement de points de débarquements et de halles aux poissons dans les diverses zones côtières du Royaume, sont des projets qui sont inclus dans l’accord et dont la réalisation est facilement vérifiable sur le terrain.

Par ailleurs, un accord portant sur le renforcement de l’aquaculture au Maroc a été signé à la fin du mois de février entre le Maroc et l’UE, en marge du Salon international Halieutis d’Agadir. L’accord a été signé par le Commissaire européen à l’environnement, aux affaires maritimes et à la pêche, Karmenu Vella, et le ministre marocain de l’Agriculture et de la pêche maritime, Aziz Akhannouch.

Inscrit dans le cadre du programme «Réussir le statut avancé», l’accord est porté par un financement européen de 250.000 euros et devrait s’étaler sur 6 mois. Il permettra à l’ANDA, l’Agence marocaine pour le développement de l’aquaculture, d’avoir une plus grande maîtrise des diverses techniques aquacoles et une meilleure valorisation de la production de l’aquaculture.

Laisser un commentaire