L’UE réaffirme le leadership du Maroc en matière des droits de l’Homme

Actualités

bouaidaaL’Union Européenne a réaffirmé dernièrement par la voix de son représentant spécial pour les droits de l’Homme, Stavros Lambrinidis, le leadership régional du Maroc en matière des droits de l’Homme.

Le Maroc est devenu un modèle à suivre dans l’ensemble de la région nord-africaine en matière des droits de l’Homme, a souligné le responsable européen à l’issue d’un entretien qu’il a eu à Rabat, avec la ministre déléguée marocaine aux Affaires étrangères et à la coopération, Mbarka Bouaïda.

Fort de ses acquis, de son expérience en matière de justice transitionnelle, de son interaction avec le système onusien des droits de l’Homme et d’un tissu associatif particulièrement dynamique en la matière, le Maroc, a expliqué Lambrinidis, « s’est approprié l’agenda des droits de l’Homme, tant au niveau national que régional et international ».

Lambrinidis a réitéré à l’occasion de sa visite de travail la semaine dernière au Maroc, la disposition de l’Union européenne à accompagner davantage les grandes réformes en cours dans le royaume et à consolider sa collaboration avec le Maroc, notamment durant son mandat de membre du Conseil des droits de l’Homme des Nations unies.

Grâce à une feuille de route établie pour promouvoir les droits de l’Homme, le Maroc, unique pays sud-méditerranéen à jouir d’un Statut avancé auprès de l’UE, s’est fixé une «grande ambition», l’habilitant à occuper en la matière, une position de leader aux plans régional et international, a-t-il souligné.

«L’ambition grande et notable que vous vous êtes fixée en matière des droits de l’Homme est susceptible de permettre au Maroc d’occuper une position de leader dans ce domaine sur les plans régional et international», a-t-il déclaré à l’issue d’une entrevue avec le délégué interministériel aux droits de l’Homme, Mahjoub El Hiba.

Stavros Lambrinidis s’est ainsi félicité des réalisations accomplies par le Royaume en matière des droits de l’Homme ainsi que des efforts visant leur promotion, souhaitant voir leur rythme s’accélérer.

Durant son séjour au Maroc, le responsable européen a pu, par ailleurs, avec les hauts responsables et les parlementaires marocaines, explorer les moyens d’accroitre la coopération bilatérale dans le cadre des structures prévues par le statut avancé, dont le Sous-comité des droits de l’Homme et les comités thématiques du conseil de l’UE.

Laisser un commentaire