UE accorde 10 millions d’euros au Maroc pour sa politique migratoire

Actualités

UE-Maroc-migrationL’Union européenne (UE) va débloquer 10 millions d’euros pour financer son programme de soutien à la nouvelle politique migratoire du Maroc en 2015.

L’UE est résolue à soutenir de « façon très substantielle » la politique migratoire et d’asile suivie par le Maroc et compte lancer en 2015, un programme de 10 millions d’euros, a déclaré vendredi dernier à Bruxelles, la porte-parole du Commissaire européen en charge de la migration, des affaires intérieures et de la citoyenneté, Natasha Bertaud.

« Le Maroc est le premier pays d’Afrique du Nord à se doter d’une véritable politique d’immigration, y compris la création d’un Office pour les réfugiés, la mise en place d’un système de lutte contre la traite des personnes et nous souhaitons nous associer à ces efforts », a souligné Natasha Bertaud.

Le soutien de l’UE au Royaume, explique-t-elle, trouve tout son sens dans le fait que le « Maroc est de facto devenu lui-même terre d’accueil, et non seulement un pays d’origine ou de transit de migrants ».

Depuis la signature en juin 2013 d’un Partenariat de mobilité entre le Maroc et l’UE, rappelle-t-elle, une série d’actions ont été menées par l’UE, les 9 Etats membres participant et les agences européennes spécialisées pour donner corps à cet accord qui marque le début d’une coopération longue et étroite en matière de migration entre les deux parties.

C’est dans ce contexte, que le projet baptisé « Sharaka » (association) doté de 5,2 millions d’euros, a été lancé en septembre dernier pour aider le gouvernement marocain à analyser les meilleures pratiques en matière de migration et de développement et de donner une plus grande envergure aux meilleurs projets retenus dans ce domaine.

Le Maroc et l’UE tiendront prochainement une réunion à Rabat pour faire le point sur les priorités de leur coopération en matière d’immigration.
Le Royaume est très apprécié par l’UE et particulièrement par l’Espagne pour son étroite coopération qui a permis de réduire drastiquement les flux migratoires sub-sahariens vers le vieux continent à travers le détroit de Gibraltar.

Laisser un commentaire