Le roi Felipe VI d’Espagne au Maroc, un voyage plus que protocolaire

Actualités

Le roi Felipe VI d’Espagne entame ce lundi, à l’invitation du roi du Maroc, Mohammed VI, sa première visite officielle au Maroc depuis son intronisation suite à l’abdication en juin dernier, de son père, le Roi Juan Carlos.

felipe-maLe choix du Maroc par le nouveau roi d’Espagne, pour ses premiers déplacements officiels à l’étranger après le Vatican et le Portugal, reflète avant tout la continuité des liens stratégiques traditionnels qui existent de longue date entre les deux royaumes.

Cette visite contribuera, à coup sûr, à consolider le bon voisinage fondé sur le respect mutuel et les intérêts réciproques aux deux pays et à leurs peuples.

Les rapports politiques étant actuellement au beau fixe, Rabat et Madrid ont une grande marge de manœuvres pour avancer sur de grands chantiers de coopération bilatérale particulièrement dans les domaines économique, sécuritaire, de lutte contre l’immigration clandestine, le narcotrafic, le crime organisé et le terrorisme.

Au plan économique et commercial, l’Espagne est devenue pour la première fois en 2012, le premier partenaire commercial du royaume chérifien, une position longtemps dominée par la France. Selon les statistiques disponibles, le Maroc, deuxième importateur extracommunautaire d’Espagne derrière les Etats-Unis, absorbe 13,5 % des exportations d’Espagnoles contre 12,9 % de France. En 2013, le Royaume chérifien a importé d’Espagne pour une valeur de 5,508 milliards d’euros, soit près de 4% de plus qu’en 2012. Le Maroc constitue aussi la première destination africaine et arabe des exportations espagnoles, et absorbe 52% des investissements espagnols en Afrique.

La densité des échanges commerciaux, la proximité géographique, les liens historiques ainsi que les rapports étroits qui unissent les deux familles royales, font de l’Espagne et du Maroc, deux pays amis et voisins condamnés à s’entendre et à coopérer dans tous les domaines.

Cette relation stratégique sera sûrement consolidée davantage avec la réalisation dans les toutes prochaines années à venir, du projet de liaison fixe entre les deux pays par l’installation d’une ligne ferroviaire à travers un tunnel via le détroit de Gibraltar et à l’interconnexion électrique renforcée. La visite du roi Felipe VI d’Espagne au Maroc, est donc plus que protocolaire.

 

Laisser un commentaire