UE: ferme soutien à la politique migratoire du Maroc

Actualités

bureau-migrantRupert Joy, l’ambassadeur de l’Union européenne au Maroc, a été formel dans son soutien à la politique suivie par le royaume dans le traitement de la question des migrants clandestins, dont 3.000 viennent d’obtenir un titre de séjour au Maroc.
Les opérations de régularisation des migrants clandestins qui s’étaleront sur toute l’année 2014, ont été lancées à l’initiative du roi Mohammed VI. Ces opérations « sont à la fois encourageantes et responsables», a expliqué le diplomate européen dans une déclaration à la presse en marge de l’annonce de la régularisation de la situation de ces migrants. Les demandeurs appartiennent à une vingtaine de nationalités différentes, mais la plupart sont originaires de pays subsahariens, notamment du Sénégal, Niger, Côte d’Ivoire. D’autre part, le nombre de clandestins se trouvant actuellement sur le sol marocain est évalué à quelque 40.000, voire davantage selon diverses estimations.
Les bureaux des étrangers ouverts dans plusieurs régions du Maroc continuent d’instruire les dossiers de plus de 13.000 demandeurs. Ceux dont les demandes ont été rejetées peuvent se tourner vers la Commission nationale de recours qui vient d’être installée. Parallèlement, les autorités marocaines ont pris des initiatives pour faciliter l’insertion des migrants régularisés et des demandeurs d’asile qui ont obtenu le statut de réfugiés.
Désormais, les migrants disposant du titre de séjour ont accès aux services publics et de nombreux enfants de migrants ont commencé à fréquenter l’école. « Je tiens à saluer ces dernières initiatives prises par le Maroc pour mettre en œuvre et opérationnaliser sa nouvelle politique migratoire », a insisté l’ambassadeur de l’UE. Se référant au Partenariat de Mobilité UE-Maroc signé en juin 2013, Rupert Joy a réitéré l’appui de Bruxelles aux efforts du Maroc. « L’UE et ses Etats Membres disposent d’un cadre approprié pour coopérer avec le Maroc et le soutenir dans la mise en œuvre des différents axes de sa nouvelle politique migratoire, notamment en appuyant ses efforts pour intégrer les migrants régularisés ».

Laisser un commentaire