La sardine s’exporte bien avant le retour des pêcheurs européens

Actualités

sardineLes exportations de la sardine marocaine congelée vers le marché espagnol durant l’année 2013, ont explosé en raison du retard pris dans l’entrée en vigueur du nouvel accord de pêche Maroc-UE qui attend toujours d’être définitivement adopté par le parlement marocain.
En 2013, le Maroc a exporté 5.408 tonnes de sardines congelées vers l’Espagne, contre seulement 2.295 tonnes l’année précédente, soit une augmentation de 135%, rapporte la presse ibérique, citant les dernières statistiques du ministère espagnol du commerce extérieur.
Au Maroc, le département de la pêche annonce pour les neuf premiers mois de 2013, une augmentation de seulement 66% du volume global de ces exportations, sans en livrer les données sur la répartition par pays de destination.
Après l’échéance du précédent accord de pêche Maroc-UE en décembre 2011, la flotte de pêche européenne, majoritairement espagnole, attend toujours et avec impatience, l’aval des autorités de Rabat pour pouvoir reprendre ses activités dans les zones de pêche marocaines.
Le retard pris par l’adoption de l’accord de pêche Maroc-UE est consécutif à la décision prise de manière unilatérale par Bruxelles en avril dernier, portant sur la modification du régime des prix d’accès des fruits et légumes marocains aux marchés de l’UE.
Au Maroc, cette décision est jugée contradictoire avec les engagements de l’UE envers l’Organisation mondiale du commerce (OMC) et avec les dispositions de l’Accord d’Association conclu avec le Royaume. D’ailleurs, le ministre marocain de l’agriculture, Aziz Akhannouch l’avait qualifiée de «démarche aussi étonnante qu’incompréhensible ».
En attendant l’entrée en vigueur du nouveau régime décidé par l’UE, les exportateurs marocains de la tomate ont fait pratiquement le plein durant la campagne 2013-2014.
Le volume de leurs exportations a atteint au 18 mai dernier, 92.5% du quota fixé par Bruxelles pour le Maroc, soit 248.803 tonnes de tomates toutes variétés confondues, écoulées au prix moyen de 0,483 euros (5,42 DH) le Kilo.
Malgré cette performance, les exportations marocaines vers l’UE ont chuté de 5 % en volume et de 15 % en valeur par rapport à la même période de l’année écoulée.
Les Marocains souhaitent que Bruxelles a compris leur message « le poisson contre légumes et fruits », sinon…

Laisser un commentaire