Maroc-UE : Reprise du dialogue sur le litige agricole

Actualités

sa-litige-agricoleLe récent désaccord survenu entre le Maroc et l’Union européenne sur la décision de l’UE de modifier les conditions d’accès des fruits et légumes marocains aux marchés européens, n’a pas empêché les deux parties de rester ouvertes au dialogue.
Cette volonté de trouver un terrain d’entente entre les deux partenaires, a été réaffirmée par le ministre marocain de l’Agriculture Aziz Akhannouch, à l’occasion de l’ouverture, mercredi à Meknès (150 km à l’Est de Rabat) des Assises de l’agriculture. Le ministre marocain a expliqué que les discussions avec l’UE se poursuivront cette semaine pour trouver des solutions de nature à rétablir l’équilibre dans les échanges commerciaux Maroc-UE, conformément aux termes de l’accord agricole bilatéral.
Le ministre marocain n’a d’ailleurs pas manqué de préciser que les nouveaux mécanismes adoptés par l’UE ont été décidés de manière « unilatérale ». La décision européenne a été prise « en contradiction avec les engagements de l’Union au sein de l’Organisation mondiale du Commerce (OMC) car elle ignore totalement les dispositions pertinentes de l’Accord d’Association liant le Maroc à l’UE ». Joaquin Almunia, le vice-président de la Commission européenne espère de son côté qu’une solution sera vite trouvée. Pour le responsable européen, les conditions d’exportation des produits marocains doivent être améliorées en tenant compte des intérêts des Etats membres de l’UE.
La décision européenne a provoqué les inquiétudes des professionnels du secteur agricole au Maroc, qui y voient une menace directe à leurs activités. Car en dépit d’un fort développement agricole au cours des dernières années, le secteur demeure fortement dépendant du marché de l’UE. Une réalité qui est visible au SIAM, le Salon international de l’agriculture au Maroc, qui se tient parallèlement aux Assises de l’Agriculture.
Les assises de cette année se sont déroulées en présence notamment des présidents du Mali et de la Guinée, ainsi que du ministre français de l’Agriculture. Le SIAM qui en est à sa 9ème édition, est organisé en partenariat avec la FAO et se fixe pour objectif d’atteindre un million de visiteurs.

Laisser un commentaire