UE-Maroc : le Parlement européen adopte l’accord de pêche

Fédérer

peche-maroc-UE-strasbourgLe Parlement européen a finalement adopté, mardi à Strasbourg, le nouvel accord de pêche entre l’Union européenne et le Maroc qui permettra à la flotte de 11 pays européens de pêcher durant quatre ans dans les eaux marocaines.
Il a fallu deux années et de dures négociations pour parvenir à cet accord qui prévoit le paiement par l’Union européenne d’une contrepartie financière de 40 millions d’euros au Maroc. L’enveloppe financière sera en grande partie dédiée au développement des diverses filières de la pêche, à l’amélioration des conditions professionnelles et sociales des pêcheurs marocains et des infrastructures de pêche dans le Royaume.
Lors des débats en commissions du Parlement européen, de nombreux eurodéputés avaient défendu le nouvel accord comme étant équilibré en termes de ratio coût-avantage et de préservation des ressources halieutiques. De surcroît, l’accord répond parfaitement aux critères établis par le Parlement Européen pour une pêche durable et respectueuse de l’environnement. En somme, un accord gagnant-gagnant du point de vue économique et financier, aussi bien que de la durabilité sociale et environnementale. L’eurodéputé Cristian Dan Preda, du Groupe du Parti Populaire Européen (Démocrates-Chrétiens), a insisté sur les liens forts existant de longue date entre le Maroc et l’UE et qui justifient la conclusion de cet accord. Des rapports qui se sont traduits par l’octroi il y a 5 ans, du statut avancé au royaume du Maroc qui demeure « l’un des plus proches alliés de l’Europe dans une région en proie aux troubles ».
L’eurodéputée espagnole Carmen Fraga Estevez avait, pour sa part, dénoncé l’acharnement des eurodéputés Verts contre l’accord de pêche avec le Maroc, en utilisant des arguments intéressés mais invérifiables sur les droits de l’homme au Sahara occidental.

Laisser un commentaire