UE-Maroc : Les négociations sur l’ALECA sur la bonne voie

Actualités

ALECA-Maroc-UERabat et Bruxelles sont en phase de finaliser un nouvel accord de partenariat plus étendu que l’actuel statut Avancé qui semble avoir atteint ses limites.
Il s’agit de l’accord de libre-échange complet et approfondi (ALECA), dont les négociations qui ont débuté en mars dernier, entre l’Union européenne et le Maroc « avancent biens », comme l’a souligné le 7 décembre, le commissaire européen en charge du Commerce, Karel De Gucht.
Selon une étude menée par un cabinet de conseil privé pour le compte de la Commission européenne, l’ALECA devrait à long terme, accroitre le PIB du Maroc de près de 1,6 pc, les exportations de 15 pc et le pouvoir d’achat des Marocains de 1,6 à 1,9 pc.
Dans une réponse écrite à une question d’un eurodéputé sur l’état actuel des relations commerciales entre l’UE et le Maroc, le commissaire européen précise que deux cycles de négociations sur l’ALECA ont été déjà tenus et qu’un troisième round est prévu pour fin 2013 ou début 2014 à Rabat.
Pour rappel, ces négociations, dont le premier round avait été présidé le 1er mars 2013 au Maroc, par le chef du gouvernement marocain et le président de la Commission européenne, se tiennent alternativement à Rabat et à Bruxelles.
D’après Karel De Gucht, l’ALECA fera partie intégrante de l’accord d’association Maroc-UE et a pour objectif principal, de « renforcer considérablement » l’intégration économique entre l’UE et le Maroc.
Dans leurs négociations en cours, a-t-il ajouté, l’UE et le Maroc mettent l’accent sur les questions non tarifaires, mais « le principal instrument dans ce contexte sera l’harmonisation d’une manière graduelle de la législation marocaine avec l’acquis communautaire » dans des domaines prioritaires tels que les normes industrielles ou les mesures sanitaires et phytosanitaires.
Le futur accord portera aussi sur d’autres aspects d’ordre commercial, notamment la facilitation du commerce, les marchés publics, la concurrence, les services, la protection de l’investissement et le développement durable.

Laisser un commentaire