Colocalisation : le Maroc présent au forum de Paris

Actualités, Analyser

carte-espace-euromediterraneenUn forum sur le développement économique dans la zone euro-méditerranéenne se tient jeudi à Paris pour se pencher sur les perspectives nouvelles de la colocalisation, un enjeu dans lequel le Maroc, premier partenaire de l’UE dans la région, est fortement impliqué.
Cette rencontre qui réunit quelque 300 chefs d’entreprises, décideurs politiques et experts, est organisée par l’Institut de Prospective Economique du Monde Méditerranéen (IPEMED). Elle se tient dans le cadre des activités de l’EMCC, un forum dédié à la compétitivité des entreprises dans l’espace euro-méditerranéen. Le débat de l’édition 2013 est axé sur la colocalisation et les perspectives qu’elle offre en termes de complémentarité régionale. La rencontre intervient aussi dans un contexte marqué par la crise de croissance en Europe avec, en face, une lente émergence économique de l’Afrique qui évolue doucement mais sûrement. L’objectif du forum de Paris est de mûrir les idées des opérateurs économiques et des décideurs politiques sur les filières les plus aptes à accélérer l’intégration régionale entre les deux rives de la méditerranée. Un objectif ambitieux qui passe par l’impulsion des échanges entre l’Europe et l’Afrique et la prospection de nouveaux domaines d’intervention pour les entreprises.
Cela suppose aussi, et surtout, la sécurité et la stabilité dans une Afrique qui est encore régulièrement secouée par les tensions politiques. La crise au Mali, le chaos dans lequel s’enfonce la Libye, les difficiles transitions politiques en Egypte et en Tunisie en sont l’illustration éloquente. Pourtant, dans cette zone africaine et maghrébine tourmentée, le Maroc fait preuve d’une stabilité politique et d’une résilience économique à toute épreuve. La présence au forum du chef de la diplomatie marocaine et du ministre de l’industrie est le signe du fort engagement du Maroc dans le projet euro-méditerranéen, mais aussi son positionnement en tant que pont naturel entre une Europe à la recherche d’un nouveau souffle et une Afrique naissante.

Laisser un commentaire