Le roi d’Espagne au Maroc, une visite qui en dit beaucoup

Actualités

La visite d’Etat que le Roi d’Espagne, juan Carlos effectue du 15 au 17 juillet au Maroc, à l’invitation du Roi Mohammed VI, revêt plus d’une signification et reflète une grande mue dans les rapports entre les deux royaumes.
La composition de la délégation qui accompagne le souverain espagnol, reflète la place importante qu’occupe désormais le Maroc aux yeux des décideurs politiques et économiques espagnols, l’heure où leur économie a grand besoin de bouffées d’oxygènes en ces temps de crise. Elle traduit aussi le « soutien sans équivoque de l’Espagne et des pays européens au Maroc », estimant que le royaume chérifien a un rôle « décisif dans la stabilité » de la région du Maghreb.
Les relations d' »amitié extraordinaire » qui unissent les Rois Juan Carlos et Mohammed VI, ont fortement influé sur l’amélioration des rapports politiques et économiques bilatéraux en dépit de l’alternance au pouvoir dans les deux pays.
La visite de Juan Carlos intervient aussi à l’heure, où les rapports politiques entre les deux gouvernements traversent une phase d’entente exceptionnelle après les périodes ombragées durant le deuxième mandat de José Maria Aznar à la tête de l’exécutif espagnol (2000-2004).
C’est également une visite à forte connotation économique puisque le roi d’Espagne est accompagné d’une trentaine de chefs de grandes entreprises et des présidents de la Confédération espagnole des organisations entrepreneuriales (CEOE), du Conseil des Chambres de Commerce et de la Cepyme.
Le Maroc représente pour les Espagnols un marché prometteur surtout en ces temps de vaches maigres, sachant que l’Espagne est devenue en 2012, le premier partenaire commercial du Maroc avec un volume d’exportations avoisinant les 5,3 milliards d’euros, en hausse de 29,9% par rapport à 2011. Le Maroc accueille également plus de 800 entreprises espagnoles et quelque 20.000 PME exportent leurs produits vers le Maroc, selon des chiffres officiels.
Encouragé par cette nouvelle donne, le chef du gouvernement espagnol Mariano Rajoy, avait exhorté les entreprises espagnoles, lors d’un séminaire en octobre à Rabat, à profiter du marché marocain pour atténuer les effets de la crise économique en Europe sur l’économie ibérique.
Pour l’Espagne, il s’agit donc de donner une forte impulsion à sa coopération économique et culturelle avec le Maroc, renforcer la confiance entre Rabat et Madrid et offrir aux entrepreneurs espagnols et marocains de nouvelles opportunités d’affaires.

Laisser un commentaire