Le Maroc et l’UE sur la piste d’un nouveau partenariat

Actualités

Le Maroc et l’Union européenne sont sur la piste d’un nouveau partenariat. Un partenariat « plus qu’important pour la stabilité de toute la région» tel qu’en témoigne le président du groupe parlementaire du Parti populaire européen (PPE), Joseph Daul, le plus grand groupe au niveau du Parlement européen (PE), avec 270 députés.

Joseph Daul qui effectuait au début de cette semaine, une visite de travail au Maroc, a tenu à souligner l’importance pour les deux partenaires, l’Europe et le Maroc, d’œuvrer dans le sens d’une coopération plus étroite afin d’insuffler un nouvel élan à cette dynamique de rapprochement.

Le responsable européen qui a eu une série d’entretiens avec plusieurs membres du gouvernement, dont le ministre délégué aux Affaires étrangères, Youssef Amrani, et les présidents des deux chambres du parlement marocain, a précisé que l’objectif de sa visite, la deuxième du genre dans le Royaume, était de s’enquérir des réformes en cours au Maroc.

« Le royaume est très important pour nous au niveau de l’Europe et il s’inscrit dans une dynamique démocratique qui est très forte « , a-t-il assuré, estimant que « cela revêt un grand intérêt pour l’Europe, à l’aune de tout ce qui se passe dans le bassin méditerranéen ».

La visite du président du groupe parlementaire du PPE, intervient une année après l’adoption, en février 2012, de l’Accord Maroc-UE sur la libéralisation du commerce des produits agricoles, produits agricoles transformés, de poissons et de produits de la pêche.

L’adoption de cet accord, estiment les autorités marocaines, témoigne de l’adhésion de toutes les institutions de l’UE au processus de rapprochement optimal avec le Maroc selon l’esprit du Statut avancé scellé en 2008.

Pour rappel, le dit accord adopté par le PE à Strasbourg, comporte des mesures de libéralisation réciproques en matière de produits agricoles et de produits de la pêche qui permettront d’augmenter les volumes des exportations marocaines de fruits et légumes vers le marché européen et de baisser les droits de douanes appliqués à l’entrée de ces produits de part et d’autre.

Actuellement des négociations sont en cours en vue de la conclusion d’un accord portant sur la libéralisation du commerce dans le secteur des services et du droit à l’établissement et le lancement des discussions de l’important projet d’accord de libre-échange complet et approfondi (ALECA).
Par ailleurs, un rapport de suivi de la mise en œuvre de la PEV au Maroc pour l’année 2012, publié mercredi dernier à Bruxelles, juge «globalement positif», le bilan de la mise en œuvre de la politique européenne de voisinage (PEV) au Maroc pour l’année 2012.

Laisser un commentaire